Sciences

Spirit : dernières nouvelles du robot dans le cratère de Gusev

ActualitéClassé sous :Univers , mars , Spirit

Les deux robots de la NASA, Spirit et Opportunity, poursuivent leur mission d'exploration de la surface martienne. Depuis leur arrivée en janvier, des milliers de photographies de la planète rouge ont été reçues sur Terre et les analyses de roches ou de sable se multiplient. Aucun problème technique n'est à signaler et les deux géologues électroniques remplissent leur mission à la perfection.

Spirit ne s'aventurera pas dans le cratère Bonneville

Il y a quelques jours, le robot Spirit est arrivé devant le cratère Bonneville d'un diamètre de 150 mètres environ. Le 12 mars, la caméra panoramique du robot a pris un superbe cliché du cratère à 180°, en haute résolution, et en couleurs (fausses couleurs). Le point brillant qui est visible sur le flanc opposé du cratère n'est autre que le bouclier thermique de Spirit ! Lors de son atterrissage, le robot a en effet largué son bouclier thermique qui l'a protégé lors de sa descente vertigineuse dans l'atmosphère martienne. Celui-ci est venu s'échouer au bord du cratère Bonneville, tel un vestige de l'exploration spatiale humaine sur une autre planète...
Au loin, on aperçoit également les collines qui étaient déjà visibles sur le site d'atterrissage de Spirit, mais également à 80 kilomètres de là les rebords du grand cratère de Gusev où Spirit se trouve. Les remparts du cratère étaient jusque là invisibles à cause de la poussière martienne qui obscurcissait l'horizon. Les rebords du cratère qui sont ainsi visibles au loin font environ 2,5 kilomètres d'altitude.

Le cratère Bonneville vu par Spirit (crédit : NASA/JPL) L'image en haute résolution
Le cratère Bonneville vu par Spirit (crédit : NASA/JPL)
L'image en haute résolution

Spirit a également analysé et photographié en détails les alentours du cratère. Il s'est déplacé de 15 mètres mardi 16 mars jusqu'à une longue dune baptisée « Dune de serpent » par l'équipe de la mission. Le robot a alors creusé un trou dans cette dune grâce à ses roues avant. Le trou ainsi foré fait 30-35 centimètres de large pour 40-45 centimètres de large.

Une dune...craquante ! Comme un moelleux au chocolat ! (crédit : NASA/JPL)
Une dune...craquante ! Comme un moelleux au chocolat ! (crédit : NASA/JPL)

Après avoir analysé les photographies envoyées sur Terre par Spirit, les responsables de la mission ont décidé de ne pas explorer plus avant le cratère Bonneville« Nous n'avons rien vu d'assez intéressant pour prendre le risque d'y descendre » a déclaré Mark Adler, directeur de mission au Jet Propulsion Laboratory. Aucune couche rocheuse ou élément géologique particulier n'a en effet été aperçu par Spirit au fond du cratère. Le robot poursuivra dans les prochains jours ses analyses sur les bords du cratère avant de se dirigé, comme il était prévu, vers les collines « Columbia » qui sont visibles à l'horizon. « Nous voudrions faire parvenir Spirit aux collines aussi rapidement que possible » a poursuivi Mark Adler. Ces collines lointaines, qui ont été baptisées chacune du nom des membres d'équipage de la navette Columbia, pourraient délivrer aux scientifiques toute l'histoire aqueuse du cratère Gusev, si elles sont constituées de strates sédimentaires. La caméra panoramique de Spirit pourra les photographier en haute résolution au fur à mesure qu'il s'en rapprochera et la spectromètres Mini-TES pourra identifier de loin leur minéralogie.

Les collines Columbia à l'horizon (crédit : NASA/JPL)
Les collines Columbia à l'horizon (crédit : NASA/JPL)
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi