Beagle-2, le lander britannique de la mission Mars Express dont on est sans nouvelles depuis sa séparation de la sonde Mars Express le 19 décembre 2003, se serait écrasé à la surface de la planète Mars en raison d'une atmosphère moins dense que prévu. C'est du moins l'hypothèse que nous retenons.
Cela vous intéressera aussi

En effet, le spectromètrespectromètre Spicam de Mars ExpressMars Express a montré que la densité de l'atmosphèreatmosphère de la planète rouge était considérablement réduite de 30 à 40 km au-dessus de la surface, sans que l'on sache exactement quelle région de la planète était affectée par cet affaiblissement. Cette diminution soudaine de la densité s'explique en partie par les importantes tempêtestempêtes qui se sont levées dans de nombreuses régions de Mars et qui a provoqué un réchauffement de l'atmosphère, quelques jours avant l'arrivée de l'armada des sondes.

Si cela s'avère exact, ont peut penser que l'altimètre de Beagle-2 n'ait pas correctement fonctionné et que son parachuteparachute ne se soit pas déployé. Sa vitessevitesse de descente aurait été beaucoup trop rapide, supérieure aux 16 m/s initialement prévus, de sorte que ses airbagsairbags n'ont pas suffi pour empêcher le landerlander de s'écraser à la surface de la Planète rouge.

On peut également penser que des turbulencesturbulences atmosphériques imprévues ont pu jouer un rôle déterminant dans cet échec.

La NASANASA était également consciente de cet affaiblissement soudain de la densité de l'atmosphère lors de la phase finale d'atterrissage de SpiritSpirit, le premier roverrover de la mission MER (04.01.04). Toutefois, ses rétro-fusées et ses airbags, dont le fonctionnement était soumis aux indications d'un radar de descente dont n'était pas équipée la petite sonde Beagle-2, ont compensé ces conditions inattendues et permis au rover de se poser avec le succès que l'on sait. Par la suite, les paramètres de vol d'OpportunityOpportunity on été modifiés en conséquence de sorte que son atterrissage le 25 janvier 2004 fut un succès complet.