Sciences

Mars Express en orbite martienne - Pas de réponse de Beagle 2

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars , express

-

L'Europe a une mission sur Mars ! La sonde Mars Express s'est insérée avec succès en orbite martienne durant la nuit et fonctionne parfaitement bien. La première mission européenne d'envergure planétaire est en route ! L'atterrisseur Beagle 2 s'est posé sur Mars au même moment mais le signal qui devait être capté par la sonde Mars Odyssey n'a pour l'instant pas été reçu.

Mars Express en orbite martienne - Pas de réponse de Beagle 2

Mars Express en orbite martienne !

À 04H18 le 25 décembre, la sonde Mars Express s'est avec succès insérée en orbite. La manœuvre s'est effectuée dans le plus grand silence, ce n'est qu'à 08H08 que l'Agence Spatiale Européenne a reçu la confirmation selon laquelle la sonde était entrée en orbite martienne. La sonde est entrée sur une bonne orbite et tous ses instruments sont en bon état. Un signal de la sonde a été reçu dès 05H11 mais cela ne suffisait pas pour confirmer l'insertion orbitale correcte de Mars Express, la confirmation en a été faite officiellement à 08H08.

David Southwood de l'Agence Spatiale Européenne a déclaré lors d'un discours récemment : « C'est vraiment une nuit très importante. L'Europe est parvenue à Mars. L'Europe tourne ses yeux vers mars et je pense que c'est quelque chose dont chaque Européen devrait être fier ». La première mission européenne d'envergure planétaire est en phase de devenir un succès !

Beagle 2 : pas de signal pour le moment

À 03H47 48s jeudi matin, Beagle 2 a normalement commencé à se frotter à l'atmosphère martienne. Que s'est-il passé par la suite ? Les équipes de la mission l'ignorent, à l'heure actuelle aucun signal n'a été reçu confirmant la réussite de l'atterrissage du petit lander britannique. Lors de sa chute, Beagle 2 devait se freiner peu à peu grâce à son bouclier thermique, le déploiement de deux parachutes et le gonflement de trois airbags protecteurs. Voici ci-dessous le planning de l'atterrissage tel qu'il a normalement dû se dérouler :

(crédit : Beagle Team)
(crédit : Beagle Team)

Les responsables scientifiques font observer qu'il est encore trop tôt pour tirer une conclusion sur l'atterrissage de Beagle 2. Cependant, nous allons analyser les différents points de vue et possibilités qui s'offrent à nous ce matin de Noël à 09H00 (heure de Paris).

La sonde américaine Mars Odyssey a survolé le site d'atterrissage de Beagle à 06H30. Il était normalement prévu que la sonde détecte le premier signal de Beagle 2. Malheureusement, les données renvoyées par la sonde Odyssey au Jet Propulsion Laboratory ne contenaient apparemment pas de signal du lander britannique.

La première tentative de communication avec Beagle 2 a donc échoué, une seconde tentative est prévue pour 23H45 ce soir. Le télescope géant de Jodrell Bank équipé d'un recepteur très sensible sondera alors l'espace à la recherche du premier signal de Beagle 2. D'autres survols du site d'atterrissage par Mars Odyssey sont également prévus à intervalles de temps réguliers ces prochains jours.

Si le signal de Beagle 2 n'est pas encore reçu à la date du 26 décembre, l'espoir concernant son atterrissage pourrait alors commencer à sérieusement s'éteindre...
Le professeur Colin Philinger, responsable de Beagle 2, a déclaré aux journaliste « j'ai peur que ce soit un peu décevant - mais ce n'est pas la fin du monde. Ne partez pas s'il vous plaît d'ici en croyant nous avons perdu le lander. »

Les avis sont partagés, ainsi Mike Healey, un scientifique qui a participé à la conception de l'engin à Astrium, a affirmé qu'il n'avait pas envisagé « de scénario négatif ». Selon lui, Mars Odyssey devait à coup sûr retransmettre le signal de Beagle 2 si ce dernier a atterri avec succès. Cependant, il admet qu' « il pourrait avoir atterri à un mauvais endroit ou bien il ne s'est peut-être pas ouvert avec succès et l'antenne de communication a pu prendre une mauvais direction ». Mike Healey a ajouté qu'il était également probable que Beagle 2 ne soit pas capable de communiquer de manière satisfaisante avec Mars Odyssey puisqu'il n'a pas été conçu à l'origine pour communiquer avec la sonde américaine, mais avec Mars Express.

Selon les pires scénario, Beagle 2 se serait écraser à la surface martienne du fait de la tempête de poussière qui sévit actuellement dans Isidis Planitia ou bien du fait d'une mauvaise chute ou encore d'une entrée atmosphérique échouée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi