Sciences

Helios ne passe pas l'épreuve des piles à combustible

ActualitéClassé sous :Univers , Hélios , avion

-

Le prototype d'avion sans pilote Helios s'est abîmé dans l'océan Pacifique au cours d'un vol d'essai visant à qualifier pour la première fois son système expérimental de pile à combustible.

L'aile volante de 75 mètres d'envergure, élaborée par la NASA dans le cadre du projet ERAST (Environmental Research Aircraft and Sensor Technology), fonctionne le jour grâce à 62 120 cellules solaires bi-faciales capables de convertir l'énergie solaire en énergie électrique avec une efficacité de 19%.

Des batteries au lithium permettent d'emmagasiner le surplus afin d'assurer les cinq premières heures de vol la nuit ; passé ce délai, les piles à combustible prennent la relève.

Il y a deux ans, l'engin avait établi un record d'altitude de 29 400 mètres, sans toutefois recourir au système nocturne.

Une enquête va s'ouvrir pour déterminer les causes de l'accident mais la NASA a d'ores et déjà annoncé son intention de poursuivre le programme Helios.
L'objectif restera le même : construire un avion sans pilote susceptible de voler à plus de 30 000 mètres, plusieurs jours (voire plusieurs mois) sans ravitaillement, pour des missions d'observations scientifiques ou de relais de télécommunications.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi