Le gouvernement américain vient de délivrer la première licence pour un vaisseau suborbital habité privé, une étape majeure vers l'établissement d'un véritable tourisme spatial.
Cela vous intéressera aussi

Pré-requis indispensable à la réalisation des objectifs du X Prize, censé récompenser la première équipe à envoyer un engin à 100 km d'altitude avec trois personnes à son bord, cette licence d'un an a été accordée par la Federal Aviation Administration (FAA) à Scaled Composites. Cette société basée à Mojave, en Californie, est notamment connue pour son avion Voyager, le premier à avoir réalisé en 1986 un tour du monde sans arrêt et sans ravitaillement.

Le vaisseau de la compagnie ainsi avalisé comporte deux éléments : une fusée tout en graphitegraphite et époxyépoxy, SpaceShipOne, et un biréacteur, White Knight, chargé d'emporter la fusée jusqu'à son altitude de lancement. Au cours d'un vol d'essai, cette dernière avait pu s'élever jusqu'à 20 km au-dessus du sol.