Interférogramme de la déformation du sol survenu après le tremblement de terre du 24 août à Napa Valley (Etats-Unis). Tracé en blanc, l'emplacement de la faille de Napa Occidentale à l'origine du séisme. © Copernicus data (2014), Esa, PPO.labs, Norut, Comet-SEOM Insarap study

Sciences

Sentinel 1A a observé les effets du séisme dans la Napa Valley

ActualitéClassé sous :Sentinel 1A , esa , croûte terrestre

-

Sentinel 1A a été utilisé pour la première fois pour cartographier les mouvements de terrain causés par le tremblement de terre de magnitude 6 qui a secoué le 24 août dernier la région viticole de Napa Valley, en Californie. Et quelle première ! L'interférogramme montre des détails de seulement 28 millimètres de déformation de surface.

Une fois de plus, un satellite d'observation terrestre démontre tout l'intérêt d'utiliser l'espace comme promontoire pour surveiller l'état de notre planète. En effet, quelques jours seulement après le tremblement de terre de magnitude 6 qui a touché le nord de la Californie, dans la Napa Valley, Sentinel 1A a tracé un interférogramme d'une très grande précision de la situation actuelle.

Ce séisme, le plus puissant depuis 25 ans dans cette région de l'ouest des États-Unis, est survenu le 24 août 2014 avec un épicentre situé à une profondeur de 10,8 km, selon les calculs de l'institut américain de géophysique (USGS). À cet épicentre se situe la faille de Napa occidentale. Découverte en 1976 et longue de 57 km, elle fait partie du réseau relié à la célèbre faille de San Andreas laquelle traverse la Californie sur quelque 1.300 km. Qu'il se soit déclenché à Napa Valley a beaucoup surpris les scientifiques, car cette fracture n'était pas connue pour être particulièrement dangereuse. Cependant, une surface de 30 kilomètres carrés a été significativement impactée.

Déplacement d’une dizaine de centimètres d’une bordure le long d’une voie résidentielle de la Napa Valley. © Austin Elliott, UC Davis (Comet)

Cet interférogramme combine deux images à synthèse d'ouverture par interférométrie radar de la même région acquise par Sentinel 1A, les 7 et 31 août. Il montre clairement que le système de faille situé à l'ouest de Napa est à l'origine du tremblement de terre qui a secoué cette région viticole et touristique de Californie. Les deux formes rondes autour de la vallée, visibles dans la partie centrale de l'image, montrent comment le sol s'est déplacé au cours du séisme.

Cette technique qui s'appuie sur l'utilisation de deux voire plusieurs images radar de la même région permet de détecter les changements de surface à grande échelle. Ainsi, de petites altérations sur le terrain modifient le signal radar réfléchi et conduisent à des franges multicolores où chacune correspond à un déplacement dans la direction du satellite. Dans le cas de cet interférogramme, des déformations de seulement 28 millimètres sont visibles. Les plus grandes dépassent la dizaine de centimètres.

Sentinel 1A ajoute une autre corde à son arc

C'est le premier tremblement de terre dont la déformation de la surface a été mesurée par Sentinel 1A, capable d'une multitude de missions. La très grande précision des mesures de déplacement du sol du satellite ravit les utilisateurs de Comet, le Centre pour l'observation et la modélisation des séismes, volcans et de la tectonique. Principal utilisateur des données SAR de Sentinel 1A pour ce type de service, Comet prévoit de fournir des cartes et des interférogrammes de tous les séismes continentaux, ainsi qu'une cartographie de la déformation lente de la surface du sol.

À l'avenir, ces types de cartes seront tracés encore plus rapidement. En effet, si aujourd'hui, Sentinel 1A passe au-dessus d'un même point du globe tous les 12 jours, lorsque son jumeau Sentinel 1B sera en orbite (2016), ce délai sera ramené à 6 jours.

Cela vous intéressera aussi