L’interférométrie est la science et la technique de superposition de deux ou plusieurs ondes. © geralt, Pixabay
Sciences

Interférométrie

DéfinitionClassé sous :Physique , interférométrie , interféromètre

L'interférométrie est la science et la technique de superposition de deux ou plusieurs ondes, appelées ondes d'entrées, qui créent par conséquent une onde nouvelle et différente. Celle-ci peut être utilisée pour explorer les différences entre deux ondes initiales d'entrée. L'interférométrie est une technique de mesure ou d'observation utilisant des interférences.

L'interférence étant un phénomène général des ondes, l'interférométrie s'applique à de nombreux domaines d'applications. Parmi eux, on retrouve l'astronomie, les fibres optiques, la métrologie optique, l'océanographie, la sismologie ou encore la mécanique quantique.

L'une des premières utilisations de l'interférométrie a été la célèbre expérience de Michelson-Morley en 1887, le premier américain ayant gagné un prix Nobel de Sciences. Il a démontré l'inexistence de l'éther de lumière, en fournissant les premiers tests expérimentaux. De nos jours, des interféromètres similaires à celui de Michelson sont construits dans de grandes installations et à grande échelle afin de détecter les ondes gravitationnelles, qui sont une conséquence de la théorie de la relativité générale.

Quels sont les principes de l’interférométrie ?

En tant que technique optique utilisée en astronomie, elle consiste à combiner la lumière de différents récepteurs, télescopes ou antennes radio, pour obtenir une image de plus haute résolution. Cette technique est surtout utilisée en radioastronomie, et est plus difficile à mettre en œuvre sur des longueurs d'onde plus courtes. La raison principale est la précision mécanique plus élevée requise lors de l'utilisation de longueurs d'onde plus faibles. 

Il existe aujourd'hui d'ambitieux projets d'interféromètres optiques à grande échelle combinant les rayons lumineux de grands télescopes terrestres, comme l'interféromètre Keck à Hawaï et le VLTI (Very Large Telescope Interferometer) au Chili.

Dans tous les cas, le principe physique utilisé est que deux ondes lumineuses, qui coïncident en phase, s'amplifient.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !