Le ruthénium est un métal de transition dur, cassant et, dans certains cas, ferromagnétique à température ambiante. © Jegas Ra, Fotolia

Sciences

Le ruthénium aussi est ferromagnétique !

ActualitéClassé sous :physique , ruthénium , ferromagnétisme

Le fer, le cobalt et le nickel ont ceci de commun qu'ils sont ferromagnétiques à température ambiante. Et des chercheurs américains viennent ajouter le ruthénium à cette courte liste.

À température ambiante, seuls trois éléments étaient reconnus pour présenter des propriétés ferromagnétiques : le fer, le cobalt et le nickel. Désormais, affirment des chercheurs de l'université du Minnesota (États-Unis), il faut y ajouter le ruthénium (Ru). À condition qu'il se présente sous la forme d'un film ultramince et dans sa phase tétragonale.

Selon les chercheurs, cette découverte est particulièrement intéressante. Car le ruthénium résiste à l'oxydation. Et, même si des études sont en cours pour le vérifier, il présenterait une importante stabilité thermique. Une propriété utile, notamment dans la perspective d'une utilisation au cœur de mémoires magnétiques ds disques durs.

Cette illustration montre comment les chercheurs ont pu obtenir du ruthénium tétragonal en recourant une méthode de croissance par films ultraminces. © Quarterman et al., université du Minnesota

Une grande importance pour les technologies de l’information

Rappelons que les éléments ferromagnétiques s'aimantent sous l'effet d'un champ magnétique extérieur et ont la capacité de conserver une partie de cette aimantation. C'est pourquoi ils revêtent une importance de taille dans notre société. On en trouve dans les capteurs, les moteurs électriques, les générateurs, les disques durs ou encore les mémoires spintroniques.

Les travaux des chercheurs de l'université du Minnesota devraient encourager d'autres études du même genre. Objectif : en apprendre un peu plus sur les aspects fondamentaux du magnétisme. Avec dans l'idée de trouver, pourquoi pas, encore d'autres éléments ferromagnétiques à température ambiante. Le palladium et l'osmium pourraient par exemple se révéler ferromagnétiques sous certaines conditions.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

L’herbe magnétique a le sens du rythme  En visitant la Maker Faire à New York, parmi les imprimantes 3D et autres inventions loufoques, on pouvait tomber sur une curieuse installation : de l’herbe magnétique bougeant en rythme. La voici en vidéo, et elle ne danse pas que sur de la musique métal.