Sur ces images prises par la sonde New Horizons, les 10 (la petite image) et 11 juillet, à environ 4 millions de kilomètres pour la seconde, on découvre avec une résolution inégalée, la partie de Pluton qui fait toujours face à Charon. « C’est le dernier et meilleur regard sur cette face de Pluton que l’on puisse avoir pour les décennies à venir » a déclaré Alan Stern qui dirige cette mission. On distingue plusieurs taches sombres régulières en bas du globe, le long de l’équateur et aussi des structures circulaires et parfois polygonales, des régions complexes, d’aspect grumeleux, et de nature encore inconnue, environnent la bande équatoriale. © Nasa, Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, Southwest Research Institute

Sciences

New Horizons : dernières images avant le survol du 14 juillet

ActualitéClassé sous :New Horizons , objet de Kuiper , pluton

-

Après 9 ans et demi de voyage, New Horizons n'est désormais plus qu'à quelques centaines de milliers de kilomètres du système Pluton-Charon. Avant de découvrir les premières images de ce survol historique prévu le 14 juillet, la sonde spatiale a transmis des images réalisées les 10, 11 et 12 juillet du côté de Pluton qui fait toujours face à Charon et aussi des clichés de ce dernier. Les chercheurs estiment que ces deux corps de la ceinture de Kuiper sont plus intrigants que jamais.

À quelques heures du survol historique de Pluton puis Charon, le 14 juillet (à 11 h 50 TU, deux de plus en France métropolitaine), la sonde New Horizons continue d'envoyer des images avec le télescope Lorri (Long Range Reconnaissance Imager) à mesure qu'elle rapproche après neuf ans et demi de voyage. Le vrai visage de cette planète naine située, au-delà de Neptune, au sein de la ceinture de Kuiper, se dévoile enfin.

Les images traitées ces derniers jours ont révélé la face de la planète naine qui regarde perpétuellement Charon. « C'est le dernier et meilleur regard sur cette face de Pluton que l'on puisse avoir pour les décennies à venir » a précisé le chef de la mission, Alan Stern (Southwest Research Institute). Elles ont été acquises entre 5 et 4 millions de km de distance, le 9 juillet. Avec la rotation de 6,4 jours du système binaire, ce sera donc la face opposée qui sera survolée à seulement 12.500 km de la surface, le 14 juillet.

Premières caractéristiques géologiques visibles

Vendredi 10 juillet, l'équipe de planétologues qui a la primeur des données transmises par le vaisseau, qui file en ce moment à près de 50.000 km/h, s'est réjouie d'avoir désormais des détails de plusieurs structures géologiques. « Nous sommes assez proches maintenant pour commencer à voir la géologie de Pluton » déclarait Curt Niebur. Au sujet des régions grises situées au-dessus de la formation sombre baptisée « la Baleine » qui ceinture l'équateur, le chercheur a ajouté que « c'est une région de transition unique avec beaucoup de processus dynamiques en interaction qui en font un milieu scientifiquement particulièrement intéressant ».

« Parmi les structures provisoirement identifiées dans cette nouvelle image il y a des polygones, a commenté Alan Stern, et aussi une bande de terrain complexe qui s'étend de l'est au nord-est de la planète sur une longueur d'environ 1.600 km, une autre région complexe où les terrains clairs rencontrent les plus sombres de la Baleine. Après neuf ans et demi de vol, Pluton valait bien la peine d'attendre. »

Charon (environ 1.200 km de diamètre) photographié par New Horizons le 11 juillet. Les planétologues de la mission ont distingué des cratères et des canyons à sa surface. La grande tache sombre (320 km) située à proximité de son pôle nord est encore de nature inconnue. © Nasa, Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, Southwest Research Institute

Pluton et Charon intriguent de plus en plus

Les taches sombres continuent d'intriguer. « C'est étrange qu'elles soient espacées si régulièrement, dit à leur propos, Curt Niebur , on ne peut pas encore dire s'il s'agit de plateaux ou de plaines ou si ce sont des variations de luminosité sur une surface complètement lisse ».

L'image publiée le 12 juillet — acquise le 11 juillet par New Horizons — laisse apparaître ce qui est peut-être, pour l'équipe scientifique, des falaises et un cratère d'impact. À gauche du globe de 2.300 km de diamètre, on commence à distinguer la grande tache blanche en forme de cœur qui se situe dans la région qui sera survolée par la sonde demain.

Des clichés plus détaillés de Charon sont arrivés aussi. De ce que l'on sait pour l'instant est que ce compagnon de Pluton de quelque 1.200 km arbore plusieurs cratères d'impact et des gouffres ou crevasses dont le plus important serait aussi grand que notre Grand Canyon.

« New Horizons a transformé notre vision de cette lune lointaine, d'une boule de glace presque sans relief à un monde affichant toutes sortes d'activité géologique » a souligné William McKinnon, directeur scientifique adjoint de l'équipe de recherches en géologie et géophysique de la mission. Par ailleurs, à l'instar de la Lune, des lignes blanches autour d'un cratère proche du pôle sud trahissent un impact supposé d'un objet de la ceinture de Kuiper relativement récent dans l'histoire du Système solaire (un ou deux milliards d'années ?). La tache sombre d'environ 320 km située aux antipodes conserve encore ses mystères. New Horizons survolera aussi Charon le 14 juillet et devrait apporter quelques éléments de réponses au cours de semaines qui suivent.

Cela vous intéressera aussi

Après 9 ans dans l'espace, New Horizons arrive bientôt à destination  New Horizons est la première mission spatiale a explorer Pluton et le système plutonien. Après presque 9 ans de voyage elle devrait arriver à destination cette année. Revivez en vidéo le long et périlleux voyage de la sonde dans notre Système solaire.