Sur Mars, le rover Perseverance enregistre des sons qui sont précieux aux scientifiques. © Tryfonov, Adobe Stock
Sciences

Qu’entend-on sur Mars ? La playlist des enregistrements de la Nasa

ActualitéClassé sous :mars , Perseverance , atmosphère

-

[EN VIDÉO] Comment Perseverance écoute les sons de la planète Mars  Depuis son arrivée sur Mars, le 18 février 2021, le rover Perseverance utilise deux microphones afin de capter les sons environnants à l'astromobile. Le Jet Propulsion Laboratory et l'Irap possèdent à ce jour environ 5 heures d'enregistrements audio, disponibles à l'écoute sur internet. 

L'image, c'est bien. Mais quand le son n'y est pas, il n'y a pas à dire, il manque réellement quelque chose. Et c'est ce quelque chose de plus au sujet de Mars que Perseverance nous apporte grâce aux sons qu'il enregistre depuis plus d'un an à la surface de la Planète rouge.

Il y a plus d'un an maintenant, la Nasa partageait les premiers sons enregistrés par son rover Perseverance alors qu'il se déplaçait à la surface de Mars. Faisant entrer l'exploration martienne dans une nouvelle ère. Car au-delà du fait qu'entendre un engin rouler sur un autre monde a de quoi donner des frissons, l'analyse de ces sons a un véritable intérêt pour les planétologues. Notamment pour ceux qui veulent étoffer leur connaissance de l'atmosphère de la Planète rouge et de ses interactions avec la surface.

Perseverance a, depuis le début de sa mission, ainsi enregistré des heures et des heures de sons. Dont les chercheurs proposent aujourd'hui une sélection. Une sorte de playlist martienne qui condense l'ambiance sonore qui existe sur Mars. Et il se trouve que la plupart du temps, la planète est silencieuse. Les bruits de la nature y sont rares et d'une extrême discrétion. À l'exception notable du vent« C'est tellement silencieux que nous avons cru, à un moment, que le micro était cassé », ironisent les chercheurs au moment de présenter leurs premiers résultats au congrès de l'Acoustical Society of America.

De précieuses informations scientifiques

Plus sérieusement, les chercheurs ont été surpris par les brusques changements qui s'opèrent dans l'atmosphère martienne. Alors que les enregistrements font entendre un calme plat, il peut soudain se déclencher de violentes rafales.

Les enregistrements de Perseverance révèlent aussi que le paysage sonore de la Planète rouge change avec les saisons. En hiver, lorsque le dioxyde de carbone (CO2) gèle du côté des calottes polaires, la densité de l'atmosphère change. L'intensité sonore varie d'environ 20 %. Et le CO2 atténue également les sons aigus avec la distance.

Alors que la Nasa avait affiché son scepticisme à l'idée de procéder à des enregistrements sonores sur Mars, Perseverance fait la preuve que cela en valait la peine. Même si les scientifiques estiment que de tels enregistrements pourraient s'avérer encore plus riches en enseignements sur des planètes ou des lunes aux atmosphères plus denses. Comme Vénus ou Titan. Là, les ondes sonores interagissent plus fortement et se propagent plus loin. Une idée pour de futures missions...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !