Grâce à de puissants champs magnétiques, des chercheurs chinois veulent créer une « Lune artificielle » pour étudier la réaction de matériaux soumis à une faible gravité. © vovan, Adobe Stock
Sciences

Des scientifiques chinois ont créé une « Lune artificielle »

ActualitéClassé sous :lune , exploration spatiale , champ magnétique

-

Le rapport entre la Lune et une grenouille, ce sont des chercheurs chinois qui nous proposent aujourd'hui de le faire. En imaginant une « Lune artificielle » destinée à simuler un environnement à faible gravité pour préparer les futures missions. Le tout inspiré d'une expérience qui avait placé une grenouille en lévitation il y a plus de 20 ans maintenant.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Fallait pas essayer : une centrifugeuse infernale multiplie la gravité terrestre  Pour ce nouvel épisode de Fallait pas essayer, sur Discovery Science, nos deux compères Kevin et Grant se réunissent pour une expérience extrême : fabriquer une centrifugeuse capable de générer une accélération de 5 g. Démonstration en vidéo. 

Sur la Lune, on se sent six fois plus léger que sur Terre. Une faible gravité qui peut poser des problèmes techniques notamment aux missions qui prévoient de s'y installer sur le long terme. C'est pourquoi des chercheurs chinois ont décidé de construire sur Terre, dans une chambre à vide... une « Lune artificielle » !

L'idée leur est venue d'une expérience menée il y a quelques années -- et qui a valu un prix IgNobel à son auteur -- sur une grenouille. Une expérience qui avait permis de la faire léviter en utilisant des aimants. Grâce à un phénomène connu des physiciens sous le nom de lévitation diamagnétique. Qui veut que l'application d'un champ magnétique suffisamment puissant permette de forcer tous les minuscules champs magnétiques créés par les atomes qui constituent un objet dans une même direction. Et de vaincre ainsi la gravité.

Pour soutenir l’exploration spatiale

Les chercheurs chinois espèrent ainsi simuler la faible gravité lunaire grâce à de puissants champs magnétiques appliqués à l'intérieur d'une chambre à vide de 60 centimètres de diamètre. Le tout aussi longtemps que les essais sur les matériaux candidats à un voyage sur la Lune le demanderont. Sachant que les tests de fluage -- qui déterminent à quel point un matériau se déforme sous une température et une contrainte constantes --, par exemple, peuvent prendre plusieurs jours.

La chambre sera remplie de roches et de poussières, pour imiter la surface lunaire. Et les chercheurs attendent qu'elle les aide à tester toutes sortes de technologies. Une manière de résoudre des problèmes techniques qui pourraient, sinon, coûter cher aux futures missions sur la Lune. Mais aussi de se faire une idée un peu plus précise de la viabilité d'une base humaine sur notre satellite naturel.

---

Futura dans les Étoiles, c'est le rendez-vous incontournable des amateurs d'astronomie et d'espace. Tous les 1ers du mois, retrouvez-nous pour un tour complet des éphémérides du mois, avec des conseils pour observer au mieux ce qu'il se passe dans le ciel. Un épisode spécial publié tous les 15 du mois vous proposera d'en apprendre plus sur un objet ou un événement particulier qui marquera l'actualité astronomique et spatiale.

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !