Jugeant l'éclat de la LuneLune insuffisant, un entrepreneur chinois propose de placer une seconde lune artificielle dans l'espace afin de remplacer l'éclairage nocturnenocturne public de la ville de Chengdu et de faire des économies d'électricité. En effet, la presse chinoise rapporte que Wu Chunfeng, le président de Chengdu Aerospace Science and Technology Microelectronics System Research Institute Co. (Casc), a présenté ce projet un peu fou la semaine dernière lors d'une conférence.

La fausse lune prendrait la forme d'un énorme satellite doté d'ailes similaires à des panneaux solaires et serait recouvert d'un revêtement réfléchissant afin de renvoyer les rayons du Soleil sur la ville. Elle serait huit fois plus brillante que la Lune et serait capable d'éclairer une surface de 10 à 80 km de diamètre en diffusant une lumière crépusculaire. Selon Wu Chunfeng, la technologie serait déjà en test depuis des années et serait prête pour un lancement en 2020.