Des marques régulières gravées par Néandertal sur un os de hyène attestent de l'origine ancienne des systèmes de comptage développées par l'Homme. © d'Errico et al., 2018
Sciences

Un système de comptage pour Néandertal gravé sur un os ?

ActualitéClassé sous :homme préhistorique , Homme de Neandertal , comptage

Quand et comment l'Homme a-t-il commencé à compter au cours de son évolution ? Des marques taillées dans un os trouvé dans les années 1970 près d'Angoulême suggèrent que cette invention a changé notre histoire bien plus tôt qu'on ne le pense !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les experts du passé : sur les traces des chasseurs néandertaliens  L’Homme de Néandertal a vécu entre 250.000 et 28.000 ans avant notre ère. Omnivore, il a développé de nombreux outils pour la capture et le dépeçage du gibier. L’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) part sur les traces de cet ancêtre au cours d’un documentaire intitulé Les experts du passé qui retrace ses captivantes pratiques de chasse. 

Il y a 60.000 ans, un Homme de Néandertal a tracé, avec une pierre taillée, des encoches dans un gros morceau de fémur de hyène. Ces encoches, au nombre de neuf, sont parallèles les unes aux autres et régulièrement espacées le long de l'os et ne semblent pas avoir été tracées au hasard. Elles présentent par exemple les mêmes formes et profondeurs et ont très probablement été réalisées avec le même outil, utilisé d'une façon unique, par le même individu et au cours d'un seul événement. Cet os de hyène n'est pas le premier sur lequel les archéologues identifient des marques faites par la main de l'Homme au cours de la Préhistoire, mais dans ce cas précis le motif représenté semble être fonctionnel alors que les autres découvertes sont en général classées en tant que représentations artistiques.

Homo erectus gravait des motifs géométriques sur des coquilles de bivalves. © Joordens et al., 2015

« De l'origine des nombres »

Les différentes espèces de la lignée humaine et les différentes cultures ont développé des systèmes de notation numérique variés qui peuvent être difficiles à identifier en tant que tels. Un article récemment paru dans Nature indique qu'il est d'autant plus compliqué de discerner un système de comptage que ce concept divise encore les chercheurs aujourd'hui. Les nombres seraient pourtant et, en général, définis par des entités avec des valeurs exactes représentées par des symboles qui peuvent être des signes ou des mots.

Francesco d'Errico est archéologue à l'université de Bordeaux et a émis une hypothèse quant à l'origine préhistorique des nombres, qui serait d'abord fortuite. Il suggère que les Hommes préhistoriques ont tracé des marques non intentionnelles sur les os de leurs proies lorsqu'ils en ôtaient la viande. Selon son hypothèse, les premiers représentants du genre humain se seraient par la suite rendu compte qu'ils pouvaient intentionnellement graver des motifs sur des os ou des coquillages par exemple. Ces motifs ont pu par la suite être chargés de sens et notamment coder une information numérique.

Cependant, il reste aujourd'hui à comprendre quels sont les facteurs culturels et sociaux ayant poussé les hominines à graver délibérément de tels motifs sur des supports et à y attribuer un sens numérique. Pour appréhender les différents systèmes de nombres, des spécialistes des sciences cognitives, anthropologues et psychologues étudient ceux utilisés dans plusieurs sociétés actuelles. Des recherches ont par exemple montré qu'il existait des systèmes numériques plus ou moins simples parmi les groupes actuels de chasseurs-cueilleurs et que plus la diversité des possessions, telles que les armes, outils et bijoux augmentait, plus le système de numérotation contenait de nombres différents. Les chercheurs espèrent donc trouver, dans ces variations, des indices qui leur permettront de comprendre l'émergence lointaine des nombres au cours de l'histoire de l'Humanité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !