La question de la cause de la disparition de Néandertal alors même qu'Homo sapiens prospérait a longtemps fait débat. Ont été évoqués, entre autres : une baisse de la féconditéfécondité, une épidémieépidémie spécifique ou un cataclysme localisé. Mais aujourd'hui, des chercheurs de Suny Downstate Health Sciences University et de l'Icahn School of Medicine at Mount Sinai (États-Unis) tiennent une piste beaucoup moins spectaculaire. Celle d'une maladie extrêmement commune chez nos jeunes enfants : l'otiteotite !

Si les nourrissons sont tellement touchés par les otites, c'est parce que l'angle plat de leur trompe d'Eustache retient les bactériesbactéries qui les causent. Or, lorsque les chercheurs ont, pour la première fois, reconstruit les trompes d'Eustache de NéandertalNéandertal, ils ont découvert qu'elles ressemblaient incroyablement à celles des nourrissons d'aujourd'hui. Avec des trompes d’Eustache qui n'évoluent pas au cours de la vie -- contrairement aux nôtres -- et aucun accès à des antibiotiquesantibiotiques, Néandertal devait être non seulement sujet à des complications de type infection respiratoire ou pneumoniepneumonie, mais aussi affaibli par un état souffrant récurrent, voire chronique.