La bouteille à la mer retrouvée par Tonya Illman et le message imprimé qui était à l’intérieur. © Kymillman.com

Sciences

La plus vieille bouteille à la mer retrouvée en Australie

ActualitéClassé sous :histoire , navigation , carte marine

Authentifiée comme la plus vieille bouteille à la mer jamais retrouvée, elle gisait sur une plage d'Australie et a conservé, roulé à l'intérieur, un message. D'où vient cette bouteille ? Qui l'a jetée par-dessus bord ? Pourquoi ? Et que nous révèle ce message ?

C'est une belle découverte qu'a faite Tonya Illman, avec sa famille et des amis, sur une plage au nord de l'île de Wedge (près de Perth, en Australie occidentale). C'est « l'événement le plus remarquable de ma vie » a-t-elle confié sur son blog« Penser que cette bouteille n'a pas été touchée depuis près de 132 ans et qu'elle est en parfait état, malgré les éléments, c'est incroyable. J'en tremble toujours. », s'émeut-elle.

C'était le 21 janvier dernier. En attendant que sa voiture, enlisée sur la plage, soit dégagée, Tonya Illman et une amie sont allées se promener alentour. Un peu plus tard, toutes deux revinrent sans le savoir, avec un petit trésor dans les mains. Tonya Illman l'a débusqué parmi les déchets éparpillés sur le sable. Une bouteille de style ancien qui ferait très joli sur sa bibliothèque, a-t-elle pensé. À leur retour, elle montra l'objet à la petite amie de son fils qui le secoua et remarqua qu'il y avait comme une « cigarette roulée » à l'intérieur, avec du sable... En l'extrayant — à noter que la bouteille n'avait plus de bouchon —, elle découvrit un papier humide enroulé et lié par une ficelle. Sans le savoir encore, Tonya Illman palpe le plus vieux message jeté à la mer connu, qui surpasse de 24 ans le précédent record. Et alors, que nous dit le message à l'intérieur de cette bouteille ? Y a-t-il une carte aux trésors ?

Kym et Tonya Illman posant avec la bouteille qu’ils ont trouvée sur l’île de Wedge. © Kymillman.com

Une bouteille jetée à la mer parmi des milliers d’autres

De retour chez eux, les époux Illman, avides de découvrir le message, tentent de sécher un peu le papier au four et de le dérouler soigneusement. Il y a un texte imprimé qui demande de remettre ce message au consulat allemand. Un peu plus tard, une partie manuscrite, un peu effacée, est identifiée. En la déchiffrant, ils peuvent lire la date du 12 juin 1886, le nom du navire, le Paula, et des coordonnées géographiques. Passionnés par cette histoire, Kym et Tonya Illman entreprennent alors une enquête et confient l'objet à l'expertise du Western Australian Museum, qui l'authentifie.

À gauche : message original retrouvé dans la bouteille. À droite : extrait du journal météorologique du Paula tenu par le capitaine. © WA Museum

« Incroyablement, une recherche dans les archives en Allemagne a trouvé le journal météorologique original du Paula et il y avait une entrée pour le 12 juin 1886 faite par le capitaine, a déclaré le professeur Ross Anderson, conservateur du musée. La date et les coordonnées correspondaient exactement à celles du message dans la bouteille. » Tout concordait : l'écriture du capitaine et les données inscrites dans les deux documents.

Les découvreurs ont ainsi appris que la bouteille fut jetée ce jour du 12 juin 1886 dans le sud-est de l'océan Indien. Parti de Cardiff, au pays de Galles, le navire se rendait à Makassar, en Indonésie. Cette bouteille était en réalité une bouteille parmi des milliers d'autres jetées par-dessus bord durant 69 ans sur les grandes routes maritimes, dans le cadre d'expériences menées par l'Observatoire naval allemand. Celle-ci a vraisemblablement dérivé durant une année avant de s'échouer sur la plage à 950 km de son point de départ. Elle perdit plus tard son bouchon et fut recouverte par le sable par intermittence. Et c'est probablement une tempête qui l'a mise à découvert. Voilà 132 ans qu'elle attendait d'être trouvée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi