C’est reparti pour un Starship au complet ! Pour la première fois, l’exemplaire 24 du Starship a été assemblé au booster de démonstration n° 7. Ils subiront des tests ensemble, en préparation d’une tentative de vol qui viendra plus tard, avec ces deux éléments.

Dans la nuit du 11 au 12 octobre, le démonstrateurdémonstrateur SN 24 a rejoint le boosterbooster 7 à Starbase. C'est la première fois que ces deux modèles sont ensemble. Il reste néanmoins une route encore très longue avant de faire un vol orbital test. Toutefois, Elon MuskElon Musk, dirigeant de SpaceX et ingénieur en chef du Starship, prédit un vol dès la fin octobre, avec quand même une forte chance que ce soit pour novembre.

Ensemble pour la première fois, les deux démonstrateurs vont subir de nombreux tests. Il est notamment question de pressurisation des réservoirs, des tests de cohérence, etc. Ils devraient d'ailleurs ensuite être désassemblés pour faire des tests moteurs, chacun de son côté.

Assemblage du Starship à Starbase. © SpaceX
Assemblage du Starship à Starbase. © SpaceX

Un pas après l’autre vers le tir orbital, puis la Lune

Si les étapes sont nombreuses avant un premier tir test, les équipes parviennent à les passer l'une après l'autre. On note en particulier le succès d’un essai à feu du Booster 7 avec sept moteurs Raptor en même temps le 19 septembre, un nouveau record. Mais on est encore loin d'un essai à feu des 33 moteurs du Booster en même temps. On note aussi un test du système de « déluge » il y a quelques semaines sur le pas de tir avant l'arrivée du Booster 7. Ce système largue une forte quantité d'eau pour protéger l'infrastructure pendant le décollage.

Une vue à attraper un torticolis ! Le Starship assemblé à côté du Mechazilla, la gigantesque tour de lancement. © Toby Li
Une vue à attraper un torticolis ! Le Starship assemblé à côté du Mechazilla, la gigantesque tour de lancement. © Toby Li

Pour rappel, le Starship de SpaceXSpaceX a été retenu jusqu'à présent comme unique solution pour faire atterrir les astronautes des missions Artemis sur la Lune. Un pas de tir Starship a d'ailleurs été construit à Cap Canaveral, et Elon Musk a récemment annoncé que bientôt débuterait la production des premiers éléments destinés à y être testés. De son côté, la NasaNasa a ouvert un nouvel appel d’offres pour disposer plus tard d'un second atterrisseur lunaire.

Starship, le système de lancement entièrement réutilisable de SpaceX en cours de développement à Starbase, au Texas. © Nasa