Sciences

EasyJet utilisera des drones pour inspecter ses avions

ActualitéClassé sous :avion , drone , Bristol Robotics Laboratory

La compagnie aérienne EasyJet s'est associée au Bristol Robotics Laboratory pour concevoir des drones destinés à inspecter sa flotte de 220 avions à partir de 2015. L'objectif est de réduire le temps, donc le coût, des contrôles de routine. La compagnie pense également à des lunettes à réalité augmentée et à équiper les cockpits de tablettes tactiles.

La compagnie aérienne britannique EasyJet va utiliser des drones pour inspecter plus facilement les parties externes de ses avions. Ils seront mis en service en 2015. © EasyJet

La compagnie aérienne EasyJet veut se servir de drones pour assurer certaines inspections de routine sur ses avions. La compagnie britannique vient d'annoncer un partenariat avec le Bristol Robotics Laboratory (université de Bristol) afin d'adapterà ses besoinsdes modèles de drones existants. Les engins seront programmés pour ausculter la carlingue des avions et signaler aux ingénieurs les dommages nécessitant une inspection plus poussée ou des réparations.

Les drones sont actuellement en cours de développement et seront testés dans les mois qui viennent. EasyJet compte les mettre en service à partir de l'année prochaine pour servir sur sa flotte de 200 Airbus A319 et A320. « Des inspections qui prendraient habituellement plus d'une journée pourraient être effectuées en quelques heures et potentiellement avec plus de précision », estime le directeur de l'ingénierie d'EasyJet. L'entreprise invoque trois avantages à l'utilisation des drones. Premièrement, ils vont permettre d'abaisser les coûts de maintenance. Deuxièmement, cela va libérer du temps aux équipes techniques pour se concentrer sur des tâches plus délicates. Dernier point, EasyJet espère ainsi réduire le temps d'immobilisation au sol des appareils et améliorer la ponctualité des vols.

Outre le recours aux drones, EasyJet a également engagé un programme qui vise à équiper tous les cockpits de sa flotte de tablettes tactiles Toughpad de Panasonic afin de remplacer les manuels imprimés ainsi que les ordinateurs portables. La transition sera achevée d’ici la fin du mois indique la compagnie aérienne. © Panasonic

Des lunettes à réalité augmentée

Parallèlement à l'usage de drones, EasyJet compte aussi déployer d'autres technologies pour optimiser le travail de ses équipes techniques au sol. La compagnie aérienne veut notamment recourir à la réalité augmentée en équipant les techniciens de maintenance et même les pilotes de lunettes spéciales fournies par Epson. Les images saisies sur place sur des points qui semblent poser problème seront ainsi envoyer directement à des centre de contrôle.

Par ailleurs, plusieurs applications sont en cours de développement afin de traiter certaines tâches courantes plus efficacement. Il est notamment question d'une application pour inspecter les ailettes des turbines des réacteurs et commander automatiquement une pièce de rechange si un dommage est constaté. EasyJet compte également déployer un outil de pronostic de pannes en temps réel basé sur des paramètres de l'avion qui seront transmis durant le vol.

Les informations seront envoyées via le système de communication Acars (Aircraft Communication Addressing and Reporting System) puis analysées par un logiciel afin d'anticiper d'éventuels problèmes avant que l'avion n'atterrisse afin d'alerter les équipes compétentes et de préparer les pièces nécessaires. Précisons enfin que la compagnie aérienne achèvera à la fin du mois son programme de transition numérique en remplaçant les PC et documentations papier utilisés par les pilotes par des tablettes tactiles de la marque Panasonic.

Cela vous intéressera aussi