Sciences

Wise a découvert les naines brunes les plus froides connues

ActualitéClassé sous :Astronomie , wise , naine brune

Ni vraiment des planètes ni vraiment des étoiles, les naines brunes passionnent les astrophysiciens qui veulent mieux comprendre à la fois la naissance des étoiles et des géantes gazeuses. Les observations du satellite Wise viennent d'en dénicher six à moins de 40 années-lumière du Soleil, qui sont les plus froides. L'une de ces naines brunes Y est même à température ambiante, un record.

Une vue d'artiste de la naine brune Wise 1828+2650. © Nasa/JPL-Caltech

Les naines brunes sont trop grosses pour être considérées comme des planètes, même des géantes gazeuses, mais trop petites pour que des réactions thermonucléaires s'y déclenchent et elles ne sont donc pas vraiment des étoiles. Certes, il n'est pas impossible que certaines d'entre elles, les plus massives, brûlent tout de même de cette façon leur deutérium mais cela ne saurait être qu'une période transitoire de leur existence durant de 1 à 100 millions d'années tout au plus.

Toujours est-il que ces astres se répartissent en différentes classes spectrales (comme les étoiles), M, L , T et enfin Y avec des températures de surface allant d'un millier de degrés à quelques dizaines de degrés. Comme elles sont petites et froides, en comparaison des autres étoiles, elles sont peu lumineuses et sont très difficilement détectables dans le domaine visible. Par contre, il en va tout autrement dans le domaine infrarouge scruté par les instruments du Wide-field Infrared Survey Explorer (Wise).

Les premières naines Y observées

Ce dernier vient de prouver qu'il était non seulement capable de détecter des astéroïdes sombres invisibles jusqu'il y a peu, mais bien aussi des naines brunes de classe Y.

La naine brune Wise 1828+2650 se trouve dans la constellation de la Lyre et elle est visible au centre du cercle jaune sur cette image. © Nasa/JPL-Caltech/UCLA

Wise 1828+2650 fait partie des cent naines brunes découvertes actuellement dans les données collectées par Wise de janvier 2010 à février 2011 et des six naines brunes Y recensées parmi ces astres, c'est la plus froide avec une température de seulement 25 °C environ.

Ce qui est remarquable, c'est que ces naines brunes Y sont situées à des distances comprises entre 9 et 40 années-lumière autour du Soleil. La plus proche, Wise 1541-2250, pourrait même détrôner l'étoile Ross 154 de son rang de septième objet le plus proche du Système solaire quand sa distance sera mieux connue. Statistiquement, on doit donc s'attendre à la présence d'un grand nombre de naines brunes encore indétectées dans la banlieue galactique du Soleil. Voilà de quoi relancer les spéculations sur l'existence de Tyché.

Un article déposé sur arXivpar les chercheurs est disponible en lien ci-dessous. Il expose les détails de la découverte de ces naines brunes Y, qui pendant longtemps n'étaient que des objets théoriques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi