La super Lune était au rendez-vous cette nuit, avec une météo clémente sur la majeure partie de la Métropole. Les images commencent à se multiplier, preuve de la fascination que procure ce joli phénomène céleste.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les plus belles éclipses de Lune réunies en vidéo Les éclipses de Lune, tout comme les éclipses solaires, sont des évènements rares. Quelques astronomes ou photographes chanceux ont pu en capturer certaines en photo ou vidéo. Futura a réuni pour vous les meilleures images.

Cette nuit, à des heures d'ordinaire très silencieuses, des volets s'ouvraient et des silhouettes apparaissaient sur les trottoirs ou à côté de voituresvoitures garées sur le bord des routes. Dans le ciel étoilé, notre satellite, plus gros que d'habitude parce qu'un peu plus proche, et qualifié de « super Lune » commençait à se faire mordre par une ombre.

L'éclipse était visible sur une grande partie de notre planète et a inspiré les photographes de nombreux pays, le jeu étant de capturer une image avec un premier plan original. Nous sommes ici sur le pont reliant San Francisco à Oakland. © Instagram, Tiesto

L'éclipse était visible sur une grande partie de notre planète et a inspiré les photographes de nombreux pays, le jeu étant de capturer une image avec un premier plan original. Nous sommes ici sur le pont reliant San Francisco à Oakland. © Instagram, Tiesto
La super Lune survole un vignoble bourguignon, tout près du château de Brochon, en Côte d'Or. © Jean-Baptiste Feldmann

La super Lune survole un vignoble bourguignon, tout près du château de Brochon, en Côte d'Or. © Jean-Baptiste Feldmann

Une éclipse bien sombre

Peu après 4 heures du matin, la Lune se mettait à rougir à mesure qu'elle s'assombrissait encore. Pour les lève-tôt (ou couche-tard) assez chanceux pour avoir une bonne météométéo, le phénomène a perduré plus d'une heure.

Elle est apparue manifestement plus sombre que lors d'autres éclipses totales. Notre satellite naturel, en effet, était alors au périgéepérigée (donc au plus proche de notre planète, et plus grand visuellement, d'où la super Pleine LunePleine Lune) et avait de ce fait à traverser une portion plus large du cônecône d'ombre de la TerreTerre.

Une série d'images, à lire de gauche à droite, montrant la traversée de l'ombre de la Terre par la Lune. © Jean-Baptiste Feldmann

Une série d'images, à lire de gauche à droite, montrant la traversée de l'ombre de la Terre par la Lune. © Jean-Baptiste Feldmann
La Lune vue du sud de la banlieue parisienne à 3 h 45, 4 h 45 et 6 h 15 (respectivement et de gauche à droite). © Olivier Riant

La Lune vue du sud de la banlieue parisienne à 3 h 45, 4 h 45 et 6 h 15 (respectivement et de gauche à droite). © Olivier Riant

L'atmosphère de la Terre sur l'écran de la Lune

Amateurs éclairés ou pas, nombreux sont ceux qui ont tenté d'immortaliser l'événement. Deux des photos qui illustrent cet article sont l'œuvre de Jean-Baptiste Feldmann, à retrouver sur blogblog Cielmania.

Vers 5 h 30, la LuneLune redevenait blanche mais paraissait toujours un peu mangée par une ombre, de l'autre côté cette fois. Si des observateurs s'étaient promenés sur sa surface, ils auraient pu admirer une éclipse de Soleiléclipse de Soleil par la Terre, l'astreastre du jour réapparaissant lentement derrière notre Planète.

La lumière rouge, ou orangée, n'est pas due au Soleil, on l'a dit, mais à l'atmosphèreatmosphère de la Terre. La lumièrelumière rasante qui la traversait alors était en partie réfractée, atteignant la Lune et l'éclairant un peu. C'est donc notre propre atmosphère que nous observions projetée sur l'écran de la Lune...

L’astrophotographe Thierry Legault n’a eu qu’à se déplacer de 10 km de chez lui pour capturer le transit de la Station spatiale internationale (ISS) devant la super Lune traversant l’ombre de la Terre. Cela s’est passé en fin de nuit, alors que la Lune descendait vers l’horizon ouest. © Thierry Legault

L’astrophotographe Thierry Legault n’a eu qu’à se déplacer de 10 km de chez lui pour capturer le transit de la Station spatiale internationale (ISS) devant la super Lune traversant l’ombre de la Terre. Cela s’est passé en fin de nuit, alors que la Lune descendait vers l’horizon ouest. © Thierry Legault

Quand les éclipses fascinent les humains

Des spectromètresspectromètres auraient alors, mieux que l'œilœil humain, détecter dans ces teintes réfléchies jusqu'à nous la trace de tout ce que porteporte notre atmosphère, les poussières en particulier. Quand ils observent des exoplanètesexoplanètes par la méthode du transittransit, les astronomesastronomes recherchent ce genre d'effet quand la lumière de l'étoileétoile se charge d'informations sur l'éventuelle atmosphère en la traversant.

Sur son excellent blog Luminescences, l'astrophysicienastrophysicien et écrivain Jean-Pierre LuminetJean-Pierre Luminet nous conte quelques « éclipses de Luneéclipses de Lune mémorables » qui ont jalonné l'Histoire, de l'Antiquité à la Renaissance. « Certaines d'entre elles, écrit-il, ont même pu influencer le cours de l'histoire humaine... » Passionnant.