Sciences

Opposition de Saturne : c'est aujourd'hui !

ActualitéClassé sous :Astronomie , Opposition , saturne

C'est aujourd'hui, dimanche 15 avril, que la planète Saturne se trouve dans les meilleures conditions pour être observée depuis la Terre. Partez avec nous à la découverte de la plus belle planète du Système solaire.

Saturne photographiée le 9 avril 2012 depuis les Antilles françaises avec un télescope de 20 centimètres de diamètre. La bande sombre qui sépare les anneaux est appelée la division de Cassini. © Jordan Blanchard

Pour la troisième opposition consécutive, la planète Saturne se trouve dans la constellation de la Vierge. C'était déjà le cas lors de l'opposition du mois de mars 2010 et celle du 4 avril 2011. Comme Saturne met environ 29,47 ans à faire un tour complet du Soleil, elle passe en moyenne 2,5 ans dans chaque constellation du zodiaque, une bande céleste centrée sur l'écliptique dans laquelle circulent les planètes, la Lune et le Soleil. Rappelons que l'opposition d'une planète se produit lorsqu'elle est à l'opposé du Soleil sur la voûte céleste. La planète se lève quans se couche notre étoile et on peut l'étudier une grande partie de la nuit. Pour mémoire la dernière opposition de la planète Mars s'est produite il y a un peu plus d'un mois alors que celle de Jupiter a eu lieu le 29 octobre 2011.

Cette année, l'opposition de Saturne ne se présente pas sous les meilleurs auspices puisque la planète ne s'élèvera pas à plus de 35 degrés de hauteur au-dessus de l'horizon sud (depuis la Métropole) lors de son passage au méridien. Autant dire que les astrophotographes devront chercher des sites dépourvus de turbulence atmosphérique pour photographier des détails dans l'atmosphère gazeuse de Saturne et dans ses anneaux.

2011 aura été l'année de la plus grande tempête jamais observée à la surface de Saturne. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Un spectacle permanent

Comme Saturne se trouve à un peu plus de 1,3 milliard de kilomètres de la Terre, son éclat apparent de 0,4 magnitude ne peut rivaliser avec celui de Jupiter, Mars ou Vénus. Il faut actuellement la rechercher à proximité de Spica (Alpha Virginis), l'étoile la plus lumineuse de la constellation de la Vierge et la quatorzième plus brillante du ciel. A l'œil nu le petit point de Saturne se différencie des étoiles par son absence de scintillation (en raison de leur relative proximité, le disque lumineux des planètes est en effet moins sensible aux effets de la turbulence atmosphérique que la lumière ponctuelle des étoiles). Sur un disque d'une vingtaine de secondes d'arc de diamètre apparent, les observateurs équipés de gros télescopes pourront rechercher des traces de la grande tempête qui a bouleversé la physionomie de l'hémisphère nord de la planète pendant de longs mois. Une formation cyclonique constituée de remontées d'ammoniac observée pour la première fois par l'astronome amateur Christopher Go en décembre 2010 avait en effet peu à peu envahi toute la bande tempérée nord, poussée par de puissants courants atmosphériques.

Mais comme chaque fois qu'ils observent Saturne, les astronomes n'auront d'yeux que pour les anneaux (composés d'une myriade de blocs de glace de toutes tailles), suffisamment inclinés actuellement pour être bien détaillés. On peut par exemple y observer assez facilement la division de Cassini, un espace sombre entre les anneaux A et B découvert en 1675 par l'astronome Jean-Dominique Cassini. Cette bande de 4.500 kilomètres de large a sans doute été vidée de son matériau par les passages successifs du satellite Mimas. C'est cependant un autre satellite qui fascine les planétologues : Titan, avec ses 5.000 kilomètres de diamètre, est un monde étonnant sur lequel s'est posé le module Huygens en janvier 2005. Vu depuis la Terre Titan est discernable dans les petits télescopes comme un point de magnitude 8,4 environ.

Vous pourrez suivre cette opposition de Saturne en vous rendant à une soirée d'observation proposée par un club d'astronomie proche de chez vous ou en allant admirer les images postées par des astronomes amateurs sur notre forum d'astronomie.                 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi