Sciences

En image : billard céleste dans la banlieue de Saturne

ActualitéClassé sous :Astronomie , saturne , Rhéa

En survolant de nouveau Rhéa le 11 janvier dernier, le vaisseau Cassini a réalisé une étonnante image (une de plus !) d'une partie de billard entre satellites.

Cinq satellites de Saturne se cachent dans cette partie de billard planétaire. © Nasa/JPL/SSI/Emily Lakdawalla
  • Retrouvez les plus belles images de Saturne 

Rhéa est l'un des plus gros satellites de Saturne avec 1.500 kilomètres de diamètre. Composé d'un quart de roches et de trois quarts de glace, ce sphéroïde a révélé dernièrement une fine atmosphère d'oxygène et de dioxyde de carbone. Comme elle l'a déjà fait à plusieurs reprises, la sonde Cassini a survolé Rhéa, le 11 janvier dernier, à seulement 76 kilomètres d'altitude. Ce survol était destiné à obtenir des clichés en haute résolution de la surface du satellite où de longs et profonds canyons trahissent une ancienne activité tectonique.

La Nasa n'a pas encore publié de résultats scientifiques concernant ce survol, mais certaines des images brutes affichées sur le site Cassini Solstice Mission ont été travaillées par Emily Lakdawalla et postées sur le blog de la Planetary Society. Nous avons sélectionné un surprenant cliché qui évoque une partie d'un célèbre jeu d'adresse.

Où se cache le cinquième satellite ?

Dans cette scène de billard planétaire, c'est l'anneau de Saturne qui joue le rôle de la queue. Vu exactement par la tranche il semble particulièrement étroit. Rappelons que l'ensemble du disque de matériau formé par les différents anneaux de Saturne s'étend sur 400.000 kilomètres de diamètre pour une épaisseur de seulement quelques mètres à quelques kilomètres.

Cinq boules sont de la partie. La plus grosse est Rhéa à qui la sonde Cassini vient de rendre visite. Dioné semble posé sur l'anneau, juste en dessous de Rhéa. Dioné, d'un diamètre un peu supérieur à 1.100 kilomètres, a la particularité de montrer deux faces distinctes : celle tournée vers Saturne est la plus cratérisée, la face arrière étant plus lisse et traversée de grands filaments clairs. Téthys est à droite de l'image. C'est un satellite dont la taille est comparable à Dioné. Orbitant à 30.000 kilomètres du centre de Saturne, Téthys présente une croûte gelée fortement cratérisée. Entre Téthys et Rhéa on remarque le petit point d'Épiméthée. Ce satellite de forme irrégulière mesure moins de 140 kilomètres et circule sur la même orbite que Janus. Ces petits satellites sont peut-être des enfants des anneaux, nés il y a seulement quelques dizaines de millions d'années de l'agrégation d'une partie du matériau des anneaux les plus éloignés de la planète, au-delà de la limite de Roche qui leur empêche de s'agglomérer.

Rhéa, Dioné, Téthys, Épiméthée : il nous en manque un. C'est Prométhée, un satellite berger qui évite la dispersion des particules de l'anneau F. L'avez-vous trouvé ? Il se cache à droite de Dioné derrière l'anneau dans lequel il forme une toute petite boursouflure...

Cela vous intéressera aussi