Sciences

En bref : harmonie céleste dans la banlieue de Saturne

ActualitéClassé sous :Astronomie , harmonie céleste , saturne

Autour de la planète géante aux anneaux, le ballet des satellites offre parfois des moments de sérénité comme sur cette image capturée par la sonde Cassini.

Harmonie céleste dans la banlieue de Saturne avec Encélade et Téthys sous les anneaux. © Nasa/JPL-Caltech/Space Science Institute

Délaissant un peu la gigantesque tempête qui sévit dans l'hémisphère nord de Saturne depuis des mois, la sonde américaine Cassini poursuit méthodiquement ses observations des satellites, un monde qu'elle arpente désormais comme une vieille habituée, alors qu'elle en est à sa huitième année d'exploration. Fin juin elle avait surpris Titan derrière une tranche d'anneaux, quelques jours seulement après avoir survolé Hélène, un petit satellite dont la découverte eut lieu à l'Observatoire du pic du Midi en 1980.

Cette fois-ci Cassini nous propose un cadrage très poétique de deux satellites de Saturne qu'on dirait suspendus aux anneaux par un fil invisible. Le plus haut est Encélade, un satellite d'environ 500 kilomètres de diamètre qui produit des geysers de vapeur d'eau. Au moment de la prise de vue, la sonde se trouvait à 272.000 kilomètres d'Encélade.

En dessous se trouve Téthys dans un parfait alignement. Cette sphère de glace gelée deux fois plus grosse qu'Encélade fut découverte par l'astronome français Jean-Dominique Cassini en 1684. Circulant à 300.000 kilomètres du centre de Saturne, Téthys se trouvait à 200.000 kilomètres de la sonde au moment de la prise de vue qui remonte au 13 septembre dernier.

Les images de la mission Cassini sont consultables sur le site du Jet Propulsion Laboratory.

Cela vous intéressera aussi