Sciences

Un Russe et un Américain séjourneront un an dans l'ISS

ActualitéClassé sous :Astronautique , ISS , vol longue durée

La Nasa et Roscosmos ont sélectionné les deux astronautes qui séjourneront à bord de la Station spatiale internationale pour une mission d'un an. L'Américain Scott Kelly et le Russe Mikhail Kornienko rejoindront le complexe orbital en 2015 avec l'étude du corps humain pour objectif principal.

La Nasa et Roscosmos ont planifié la première mission de longue durée (un an) à bord de l'ISS. Elle a pour principal objectif une analyse approfondie des effets et des tendances à court et à long terme d'un tel séjour sur le corps humain. Actuellement, les rotations d’équipage se font environ tous les 6 mois. © Nasa

La mission d’un an à bord de la Station spatiale internationale (ISS) planifiée par la Nasa et Roscosmos prend forme. Les deux agences ont sélectionné l'astronaute américain Scott Kelly et le cosmonaute russe Mikhail Kornienko. Ils rejoindront le complexe orbital au printemps 2015. Le voyage se fera à bord d'une capsule Soyouz et ils redescendront sur Terre par le même moyen au printemps 2016.

Pour ces deux vétérans qui totalisent chacun environ 180 jours dans l'espace, un entraînement de 2 ans va débuter et les conduire dans la plupart des pays partenaires de l'ISS. Ces deux astronautes se connaissent et ont déjà travaillé ensemble en 2010. Scott Kelly était alors membre de l'équipage de réserve d'Expedition 23/24, tandis que Mikhail Kornienko y occupait le poste d'ingénieur de vol en tant que titulaire.

L'objectif principal de cette mission de longue durée (actuellement, les rotations d'équipage se font environ tous les 6 mois) est de préparer les futurs voyages dans le Système solaire en se focalisant sur la santé des astronautes. Sur les 12 années de présence humaine permanente à bord de l'ISS, les chercheurs ont accumulé des données précieuses (et souvent surprenantes) sur les effets de la microgravité, la densité osseuse, la masse musculaire, la force, la vision et d'autres aspects physiologiques. La nouvelle mission doit leur apporter un complément d'information significatif sur la façon dont le corps humain réagit et s'adapte à l'environnement spatial. Mais pas seulement.

Préparation à une sortie dans l'espace pour deux astronautes à bord de l'ISS. Une mission longue durée d'un an y sera menée entre 2015 et 2016. © Nasa

Prévenir les risques de détérioration du corps dans l'espace

Ces nouvelles données serviront également à mettre au point des parades pour réduire les risques de détérioration du corps humain, connus pour être un frein à l'exploration humaine de l'espace. Plus généralement, cette première mission de longue durée vise à étendre les limites de notre façon de vivre et de travailler dans l'espace (chose qui n'est pas naturelle pour le corps humain en apesanteur) et accroître nos connaissances des effets de la microgravité sur les êtres humains.

Sans surprise, les responsables russes et américains ont eu l'embarras du choix pour leur sélection, tant les candidats étaient nombreux.

Scott Kelly, sélectionné par la Nasa, a plusieurs missions dans l'espace à son actif. Il a volé à deux reprises à bord de la navette spatiale. Une première fois en décembre 1999 lors de la mission STS-103 à destination d'Hubble pour une mission de maintenance, et une deuxième fois en 2007 lors de la mission STS-118 qu'il a commandée. Kelly a également effectué deux séjours à bord de l'ISS : en 2010 en tant qu'ingénieur (Expedition 25), et en 2011 en tant que commandant d'Expedition 26. Il totalise plus de 180 jours dans l'espace.

Mikhail Kornienko a travaillé au sien de Rocket Space Corporation Energia avant d'être sélectionné comme cosmonaute en 1998. Il a totalisé 176 jours dans l'espace.

Cela vous intéressera aussi