Sciences

Réparation de l'ISS : les sorties dans l'espace plus efficaces que prévu

ActualitéClassé sous :Astronautique , ISS , station spatiale internationale

Deux hommes sont actuellement dans l'espace pour installer une nouvelle pompe sur un système de refroidissement de la Station spatiale internationale. La troisième séance, prévue pour se dérouler dans quelques jours, ne sera sans doute pas utile.

Mike Hopkins au bout du bras Canadarm ce 24 décembre 2013. Il s'apprête à installer une nouvelle pompe pour l'un des systèmes de refroidissement de l'ISS. © Nasa

Rick Mastracchio et Mike Hopkins, de l'Expedition 38, sont actuellement en train de jouer les plombiers dans le vide spatial, à l'extérieur de l'ISS. Une panne dans une pompe du système de refroidissement avait imposé son changement, initialement prévu pour s'étaler sur trois sorties extravéhiculaires, ou EVA (Extravehicular Activity).

La première (EVA-24) a eu lieu samedi 21 décembre et s'est déroulée mieux que prévu. Mastracchio et Hopkins avaient réussi à déconnecter la pompe défectueuse mais aussi à la retirer pour la fixer un peu plus loin, à l'extérieur de la Station spatiale internationale, ce qui était initialement prévu pour être réalisé par la sortie EVA-25. Du coup, le programme est modifié pour la sortie d'aujourd'hui, qui consiste à remonter une nouvelle pompe.

Rick Mastracchio (en haut) et Mike Hopkins (en bas, installé sur le bras robot) ce mardi 24 décembre 2013 en train de placer la nouvelle pompe, d'une masse de 350 kg. En orbite, donc en apesanteur, le poids est nul mais l'inertie, elle, est toujours là. © Nasa

Petit problème de condensation

Commencée à 12 h 53 (en heure française), cette EVA-25 doit durer au maximum 6 h 30 et donc se terminer au plus tard vers 19 h 20, à l'heure où le père Noël aura commencé son voyage dans les pays déjà dans la nuit. Si les deux astronautes viennent à bout de toutes les connexions à réaliser, la sortie EVA-26 pourrait être repoussée à plus tard. L'ancienne pompe restera accrochée dehors, en sécurité.

Cette EVA-25 devait avoir lieu lundi mais de la condensation s'était accidentellement produite dans la combinaison de Rick Mastracchio après la sortie EVA-24. D'après le site Spaceflight, c'est un sublimateur (évaporateur fonctionnant dans le vide) qui se serait déclenché intempestivement dans le sas en atmosphère pressurisée, conduisant à un dégagement de vapeur d'eau, laquelle a mouillé la combinaison. Il a fallu la laisser sécher. Le problème, comme l'a souligné la Nasa, n'a rien à voir avec l'incident — une fuite d'eau — qui avait écourté la sortie de Luca Parmitano en juillet 2013.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi