Sciences

Le programme lunaire de la Chine s'étoffe

ActualitéClassé sous :Astronautique , Chang’e 1 , Chang’e 2

Le programme lunaire chinois pourrait compter en tout six missions dont deux destinées à rapporter des échantillons lunaires sur Terre. La Chine pourrait même célébrer le cinquantième anniversaire de l'atterrissage d'Apollo 11 en y faisant atterrir le rover de la mission Chang'e 6.

Le programme lunaire chinois est bâti autour de trois phases qui comprennent chacune deux missions avec comme point d’orgue la planification d’au moins un retour d’échantillons. © Droits réservés

  • Découvrez la Lune comme si vous y étiez ! 

Avec le peu d'empressement de l'Agence spatiale chinoise à communiquer sur son programme spatial, les seules sources d'informations fiables se font rares. Elles émanent essentiellement de journalistes spécialisés basés en Australie et à Hong Kong, de l'agence de presse officielle Chine Nouvelle et du Quotidien du Peuple. Récemment, ces deux médias se sont fait l'écho d'un rapport où l'on apprend que le programme lunaire pourrait compter jusqu'à six missions.

Avec un retour d'échantillons et la préparation d'une mission habitée, le programme lunaire est des plus ambitieux. Cependant, sans feuille de route précise, il est difficile de se faire une idée sur la manière dont les Chinois comptent s'y prendre. Ce rapport confirme l'existence de cinq missions, dont deux ont d'ores et déjà été lancées avec succès, et le document laisse à penser qu'une sixième est planifiée.

Décrocher la Lune

Après les lancements de Chang'e 1 en 2007 et Chang’e 2 en octobre 2010 (qui fonctionne toujours autour de la Lune), le prochain lancement est prévu en 2013 avec la mission Chang’e 3 qui verra un rover débarquer sur la Lune. Suivront Chang'e 4 en 2014 (voire 2015) et Chang'e 5 en 2017 qui sera la première mission de retour d'échantillons lunaires.

Enfin, et c'est la grande nouveauté, une sixième mission est planifiée. Son existence est seulement officieuse mais un faisceau d'indices laisse à penser qu'elle pourrait prévoir un atterrissage sur la Lune en 2019 pour coïncider avec le cinquantième anniversaire de l'alunissage d’Apollo 11 , le 20 juillet 1969.

Notez que de nombreuses questions restent en suspens. On aurait aimé en apprendre d'avantage sur la façon dont les échantillons lunaires seront renvoyés sur Terre et sur l'avenir des modules utilisés pour transporter les atterrisseurs lunaires : resteront-ils en orbite pour une activité opérationnelle ?

Cela vous intéressera aussi