Sciences

L'ISS prête à recevoir Columbus : le noeud Harmony est installé

ActualitéClassé sous :Astronautique , Atlantis , station spatiale internationale

Le nœud de jonction Harmony a été installé cette semaine sur la Station spatiale internationale. Elle peut désormais accueillir le laboratoire européen Columbus, qui doit la rejoindre la semaine prochaine.

Léopold Eyharts, à l’avant-plan, en plein entraînement avec Stanley G. Love et Hans Schlegel pour leur prochaine mission STS-122. © Nasa

Si tout se passe bien, le 6 décembre, la navette Atlantis s'envolera vers la Station spatiale internationale (ISS), embarquant dans sa soute le laboratoire européen Columbus. Voilà enfin ouverte la route de l'espace pour ce module qui patiente depuis 2004, à cause de la longue interruption des vols de la navette imposée par l'accident de Columbia en 2003.

Ce gros cylindre de 4,5 mètres de diamètre sera relié à l'ISS par l'intermédiaire d'un nœud de jonction. La Station en compte trois et celui utilisé par Columbus porte le numéro 2. Installé en octobre par la mission STS-120, il a été baptisé Harmony. Ce n'est pas un simple système d'arrimage mais un engin cylindrique de 14 tonnes dont le volume intérieur est pressurisé. Harmony est accroché par l'une de ses deux extrémités à la Station, plus précisément au laboratoire américain Destiny.

Harmony à poste, en attente de Columbus. Le corps de l’ISS est à gauche. Sous l’astronaute, le laboratoire américain Destiny, y est fixé. A droite, le nœud de jonction Harmony, qui porte, à son extrémité droite, le connecteur PMA-2. C’est au niveau de la porte circulaire que l’on distingue sur Harmony que sera installé Columbus. En face de lui, de l’autre côté du cylindre, une ouverture identique accueillera Kibo, le laboratoire japonais. © Nasa

Electricité et plomberie

A l'autre bout du cylindre, le nœud servira de point d'arrimage à la navette par l'intermédiaire du connecteur PMA 2 (Pressurized Mating Adapter). Sur son flanc cylindrique, Harmony porte également quatre systèmes de fixation. Columbus se servira de l'un d'eux et, en face de lui viendra s'installer Kibo, un laboratoire japonais, dont l'arrivée est prévue en avril 2008.

Peggy Whitson, commandante de la mission STS-122, en train d’ouvrir la porte circulaire entre le nœud de jonction Harmony et le laboratoire américain Destiny. © Nasa TV

L'assemblage de ce Meccano spatial n'est pas une mince affaire. Les astronautes ont dû effectuer une première sortie pour décrocher l'adaptateur PMA-2 du laboratoire Destiny et le fixer sur Harmony. Lors de deux autres sorties, les astronautes ont banché tout ce qui doit l'être : alimentation électrique, liaisons informatiques et tubulures du système de climatisation.

Tout fonctionne correctement. La mission STS-122 qui emmènera Columbus et le Français Léopold Eyharts, qui s'occupera de l'installation et restera trois mois à bord, peut donc continuer à se préparer...

Cela vous intéressera aussi