Sciences

ISS : après un couac, une capsule Soyouz réussit son amarrage

ActualitéClassé sous :Astronautique , soyouz , station spatiale internationale

-

Pour les trois astronautes qui devaient rejoindre la Station spatiale internationale en moins de six heures, le voyage a été bien plus long ! En cause, un dysfonctionnement d'un propulseur de la capsule Soyouz qui a été contrainte d'effectuer 34 tours de la Terre avant une nouvelle tentative. La mésaventure finit bien : les trois astronautes sont à bord de la Station. Leur capsule s'est finalement amarrée la nuit dernière.

L'intérieur, très exigu, d'une capsule Soyouz, a servi de logement à trois astronautes plus longtemps que prévu cette semaine. © Esa, S. Corvaja

L'équipage de trois astronautes, constitué des Russes Alexander Skvortsov et Oleg Artemyev et de l'États-Unien Steve Swanson, qui devait rejoindre la Station spatiale internationale dans la nuit de mercredi à jeudi, n'a pas pu le faire en raison d'une panne technique de leur vaisseau Soyouz. La capsule, qui a décollé dans la nuit de mercredi à jeudi, aurait dû s'amarrer à la station six heures après son lancement du cosmodrome de Baïkonour. Finalement, l'arrimage a eu lieu cette nuit.

D'après les informations rendues publiques par les agences spatiales états-uniennes et russes, c'est le mauvais fonctionnent d'un propulseur, lors de la phase finale d'approche, qui serait à l'origine de ce ratage. La capsule ne se serait pas retrouvée en position idéale pour s'amarrer à la Station. Après coup, elle a été placée sur une nouvelle trajectoire de rendez-vous avec l'ISS.

Dans la nuit kazakhe, décollage depuis le cosmodrome de Baïkonour de la capsule Soyouz TMA-12M avec à son bord trois astronautes à destination de la Station spatiale. © Nasa, Bill Ingalls

34 tours de la Terre en Soyouz

L'équipage à bord de la capsule en a été quitte pour des tours de la Terre supplémentaires. En lieu et place de la procédure d’approche rapide avortée, l'équipage a utilisé la procédure qui avait cours jusqu'en mars 2013. Plus longue, elle impose 34 boucles autour de la Terre avant de rejoindre la station.

Ce séjour prolongé dans l'espace a été sans conséquence sur la sécurité de nos trois astronautes. À l'intérieur de leur module, ils se sont mis à l'aise en retirant leur scaphandre et ont profité de 34 couchers et levers de Soleils visibles en moins de 48 heures.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi