Le cosmonaute Pavel Vinogradov, avec dorénavant sept sorties dans l’espace à son actif, soit un total de plus de 38 heures et 25 minutes, a battu un record : il est le cosmonaute le plus âgé à avoir effectué une activité extravéhiculaire (EVA ou extra-vehicular activity). Sa première sortie date de 1997, lorsqu’il était en activité à bord de la station russe Mir, aujourd’hui désorbitée. Il fêtera bientôt ses soixante ans à bord de la Station. © Nasa

Sciences

Vinogradov, le cosmonaute le plus vieux à sortir dans l'espace

ActualitéClassé sous :Astronautique , ISS , cosmonaute

La première des huit sorties dans l'espace prévues cette année a été effectuée vendredi. Deux cosmonautes russes sont sortis de l'ISS pendant un peu plus de six heures, pour déployer et récupérer plusieurs expériences scientifiques. À cette occasion, le russe Pavel Vinogradov, âgé de 59 ans, a battu un record : celui de l'humain le plus vieux à sortir dans l'espace.

Roman Romanenko et Pavel Vinogradov, deux des six membres d'Expedition 35, sont sortis à l'extérieur de la Station spatiale internationale (ISS) pour six heures d'activité. Pour Romanenko il s'agissait d'une première activité extravéhiculaire (EVA ou extra-vehicular activity). Son collègue Vinogradov, âgé de 59 ans, sortait pour la septième fois et est devenu le plus vieux cosmonaute à sortir dans l'espace. Le record précédent était détenu depuis 1993 par l'astronaute de la Nasa Story Musgrave, aujourd'hui à la retraite. À l'âge de 58 ans, il était sorti dans l'espace pour la première mission de service du télescope spatial Hubble.

Roman Romanenko sortant dans l'espace par le sas Pirs pour une mission d'un peu plus de six heures. © Nasa

Les deux cosmonautes ont installé à l'extérieur du module de service Zvezda l'expérience Obstanovka, destinée à étudier les ondes de plasma et les effets de la météorologie spatiale sur l'ionosphère terrestre. Ils ont également fixé un dispositif d'aide à la navigation, qui sera utilisé par l'ATV-4 Albert Einstein pour s'amarrer à l'ISS en juin.

Ils ont récupéré l'expérience de sciences de la vie Biorisk, installée à l'extérieur de Pirs. Ce module, utilisé comme sas et port d'amarrage pour les capsules Soyouz et les cargos Progress, sera désorbité dans le courant de l'année pour laisser la place au laboratoire multifonction russe Nauka (MLM), dont le lancement est prévu fin 2013. Pirs avait été lancé en septembre 2001.

Les deux cosmonautes Pavel Vinogradov (au centre) et Roman Romanenko (à droite) se préparant à sortir dans l'espace. Leur combinaison est d'origine russe, mais le casque est fourni par la Nasa. © Nasa

 Un satellite de plus pour la Terre

La dernière tâche de Vinogradov consistait à récupérer sur le module Poisk l'un des supports du dispositif Vinoslivost (une expérience étudiant l'influence de l'espace sur les propriétés mécaniques de différents matériaux). Lors de la manœuvre, Vinogradov l'a malencontreusement lâché et n'a pas pu le récupérer. L'élément s'est éloigné de la Station, devenant un nouveau débris spatial. Compte tenu de sa trajectoire, aucune collision n'est à redouter avec l'ISS.

Cette sortie dans l'espace était la 167e effectuée depuis la Station, ce qui représente un total de 1.055 heures et 39 minutes d'activité extravéhiculaire, et la première des huit sorties prévues cette année. Deux seront réalisées cet été par la Nasa, et les autres par Roscosmos.

Cela vous intéressera aussi