Le module JLE (Japanese Logistics Module Exposed Section) extrait de la soute de la navette Endeavour par Canadarm2, le bras de l'ISS. © Nasa

Sciences

En bref : autour de l'ISS, la troisième sortie dans l'espace écourtée

ActualitéClassé sous :Astronautique , sortie dans l'espace , astronaute

-

Mercredi, la sortie dans l'espace de deux astronautes, destinée à l'installation des éléments du module japonais Kibo, a dû être écourtée après un incident sans gravité affectant le scaphandre de l'un des deux hommes.

La troisième sortie dans l'espace (EVA, Extra-Vehicular Activity) de la mission STS-127 n'a pu être complètement menée à bien. David Wolf et Chris Cassidy travaillaient dans l'espace depuis déjà cinq heures et avaient préparé le transfert des installations japonaises destinées à rester à l'extérieur de l'ISS (Japanese Exposed Section), apportées par la navette Endeavour.

Les astronautes ont retiré la protection contre les rayonnements solaires recouvrant ces équipements. Ils étaient dès lors prêts à être agrippés par le bras robot propre de Kibo afin d'être définitivement installés sur la plate-forme des expériences externes (Exposed Facility).

Wolf et Cassidy se sont ensuite attaqués aux changements de six batteries de l'ISS. Ils en étaient à la quatrième lorsqu'un capteur installé dans le scaphandre de Chris Cassidy a détecté un niveau de gaz carbonique (CO2) trop élevé et en augmentation anormale.

En principe, ce gaz, produit par la respiration, est absorbé par de l'hydroxyde de lithium (pour les chimistes, la réaction est : 2 LiOH + CO2 --> Li2CO3 + H2O), lequel est contenu dans un petit réservoir. C'est ce dernier qui, semble-t-il, a connu une avarie.

Les deux astronautes sont rentrés immédiatement dans la station et les deux batteries restantes seront changées lors de la quatrième EVA.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi