Sciences

Il y a 25 ans : Sally Ride, la première astronaute américaine

ActualitéClassé sous :Astronautique , Valentina Tereshkova , Sally Ride

Il y a exactement 25 ans ce 18 juin 2008, les Etats-Unis envoyaient la première Américaine en orbite à bord de la navette Challenger. L'Espace ne serait plus désormais réservé aux hommes...

Sally Ride à bord de Challenger. Crédit Nasa

Faut-il le rappeler, la première cosmonaute était soviétique. Le 16 juin 1963, Valentina Tereshkova s'élançait depuis Baïkonour à bord du vaisseau Vostok 6, et effectuait un vol conjoint avec Vostok 5, lancé 2 jours plus tôt et piloté par Valery Bykovsky.

Trois ans après le vol historique de Youri Gagarine, l'événement se révèlait d'une portée considérable. L'Amérique était sexiste, même si le mot n'avait pas encore été inventé, mais le coup porte. La Nasa, aux prises avec une opinion publique qui lui demande pourquoi elle n'avait pas pensé à réaliser elle-même une telle première, tentera de minimiser l'événement. Plusieurs communiqués seront publiés, qui peuvent tous se résumer par « nous ne voyons pas l'intérêt d'envoyer des femmes dans l'Espace et n'en n'avons pas l'intention ». Valentina Tereshkova revient en triomphe sur Terre le 19 juin.

Par une curieuse coïncidence dont l'Histoire est quelquefois friande, c'est exactement 20 ans plus tard, le 18 juin 1983, que Sally Ride, la première astronaute américaine prend la route du cosmos à bord de la mission STS-7 (deuxième départ de Challenger, et premier vol spatial comportant cinq astronautes).

Emblème officiel de STS-7. Crédit Nasa

Sélectionnée en raison de sa dextérité dans la manipulation du bras robotisé Canadarm, elle assura le déploiement des satellites de communications Anik C2 et Palapa B1. Elle libérera aussi le SPAS, une plate-forme d'observation allemande qui accompagnera la navette à distance durant plusieurs orbites avant d'être récupérée et replacée dans la soute. Par la suite, cette fonction délicate sera régulièrement confiée à des mains féminines...

La fin d'une carrière

Sally Ride participera encore le 5 octobre 1984 à la mission STS-41G de Challenger. Il s'agissait du premier vol comportant deux femmes parmi l'équipage, et aussi du premier vol à sept astronautes. Elle fut encore sélectionnée pour la mission STS-61M programmée pour juillet 1986 toujours à bord de Challenger, mais qui fut annulée en raison de l’explosion en vol de celle-ci six mois plus tôt (le 28 janvier 1986). Marquant sa désapprobation devant les nombreuses négligences ayant provoqué cet accident, elle démissionnera ensuite de la Nasa en 1987 avant de rejoindre l'enseignement.

Elle a depuis fondé Sally Ride Science, une association pour promouvoir la science auprès des jeunes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi