Sciences

Claudie Haigneré est arrivée à bord de l'ISS

ActualitéClassé sous :Astronautique

-

La Française Claudie Haigneré a pris pied mardi à bord de la Station spatiale internationale (ISS), devenant la première femme européenne à pénétrer dans le complexe orbital, sous les yeux du Premier ministre français Lionel Jospin en visite à Moscou.
"Je veux vous saluer chaleureusement de la part des membres du gouvernement qui sont ici avec moi et du président Vladimir Poutine qui me l'a demandé au cours de notre déjeuner", a dit M. Jospin à Claudie Haigneré durant la très courte transmission radio et vidéo qui a suivi l'entrée de l'astronaute française dans l'ISS à 12H16 GMT.
M. Jospin s'est rendu au Centre russe de contrôle des vols spatiaux (TsOuP), près de Moscou, à l'issue de ses entretiens politiques. On lui a repassé les images de l'arrimage, qu'il n'avait pu voir en direct, juste avant que la liaison soit établie avec le complexe orbital pour l'entrée du nouvel équipage.
Le vaisseau Soyouz par lequel Claudie Haigneré et ses deux coéquipiers russes Viktor Afanassiev et Konstantin Kozeïev ont rejoint l'ISS, s'est arrimé sans problème à 10h44 GMT, mais l'équipage a eu un petit peu de mal à ouvrir le sas reliant le Soyouz à l'ISS.
Aussi les nouveaux arrivés n'ont-ils eu que deux petites minutes de communication avec la Terre, durant lesquelles Claudie Haigneré a juste eu le temps de dire que "tout allait bien".
Mais elle n'a pas pu répondre aux compliments de M. Jospin pour qui elle est "un exemple magnifique", notamment pour la jeunesse française qui, au vu de sa réussite, "devrait faire plus de sciences".
Claudie Haigneré (44 ans) est titulaire d'un doctorat de médecine et d'un certificat d'études spécialisées (CES) de biologie et de médecine du sport.
"Beaucoup de Français, à travers moi vous disent leur admiration", a encore dit le chef du gouvernement français avant que la communication soit interrompue.
Ingénieur de bord au cours de cette mission baptisée Andromède, Claudie Haigneré est la première femme européenne à se rendre à bord de l'ISS, l'Italien Umberto Guidoni s'y étant rendu en avril dernier à bord d'une navette américaine.
Epouse de l'astronaute français Jean-Pierre Haigneré qui avait effectué deux missions à bord de la station orbitale Mir, détruite en mars dernier après 15 années de service, Claudie Haigneré, qui a elle-même effectué une mission sur Mir, avait décollé dimanche à 08h59 GMT du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan).
Elle est la première Européenne déclarée apte aux fonctions de commandant d'un vaisseau Soyouz (pour la descente). Il n'existe au total qu'une douzaine de cosmonautes au monde (et deux Européens) à posséder cette qualification.
La mission Andromède doit durer dix jours, dont huit à bord de l'ISS, et a pour but de remplacer la capsule de secours de l'ISS et de mener un certain nombre d'expériences scientifiques.
Un Soyouz de secours est constamment arrimé à l'ISS, mais son délai de garantie est limité à six mois, nécessitant l'envoi d'un vaisseau de secours deux fois par an.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi