Sciences

L'astéroïde Steins vu par Rosetta : un diamant dans le ciel

ActualitéClassé sous :Astronautique , rosetta , Philae

La sonde européenne Rosetta a parfaitement réussi son survol de l'astéroïde Steins, dont les premières images ont été communiquées au public le 6 septembre à 12 heures TU.

L’astéroïde Steins, vu par la caméra grand angle Osiris de la sonde européenne Rosetta le 5 septembre 2008. Un remarquable alignement de cratères est visible verticalement, de face sur l’image centrale de la rangée inférieure. Crédit Esa

L'astéroïde a été qualifié de "diamant dans le ciel" par Uwe Keller, de l'Institut Max Planck (Lindau - Allemagne) et responsable du système d'imagerie Osiris embarqué sur la sonde. Non seulement en raison de l'albédo élevé de l'astre, qui le rend particulièrement brillant, mais aussi de sa forme, qui évoque une gemme taillée.

Sur les premières images, prises au moyen de la caméra grand angle, Steins occupe une zone de +/- 60 pixels de diamètre, ce qui est suffisant pour en apercevoir la forme ainsi que de nombreux détails en surface. Un remarquable alignement de 7 cratères barre une des faces, qui pourrait avoir été formé par la traversée d'une concentration de météorites ou une collision avec les restes d'un astéroïde fragmenté.

Les scientifiques ont commencé le recensement des cratères, en dénombrant 23 jusqu'ici. Cette donnée permettra de déterminer l'âge de l'astre, considérant que plus la surface comporte de cratères, et plus l'objet est ancien. Ils tenteront aussi de comprendre pourquoi Steins est aussi brillant, et de percer les secrets de sa formation.

L'équipe en charge d'Osiris attend à présent les images prises par la caméra à angle étroit qui devraient montrer au moins autant de détails de la surface. Ils notent cependant que celle-ci s'est apparemment commutée en mode de sécurité quelques minutes avant le survol pour une raison indéterminée, se remettant à fonctionner quelques heures plus tard. Les techniciens tenteront ultérieurement de déterminer les raisons de cette légère défaillance.

La mission est loin d'être terminée

Au cours de son périple à travers le Système solaire, Rosetta survolera pour la troisième fois la Terre le 13 novembre 2009 à 2.500 km de distance, augmentant ainsi sa vélocité sous l'effet de gravité. Le 10 juin 2010, elle croisera l'astéroïde Lutecia à 3.000 km et en transmettra donnée et images, avant de mettre le cap sur la comète de 67p/Churyumov-Gerasimenko, son but ultime.

Les manœuvres d'approche débuteront le 22 mai 2014 alors qu'elle s'en trouvera encore à 600.000 km (une fois et demie la distance Terre-Lune), avant de larguer le petit atterrisseur Philae le 10 novembre 2014. Cet engin de 21 kg se posera ensuite à la surface du noyau cométaire où, en raison de la faible gravité, il s'ancrera pour éviter de rebondir.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi