L'humain boit de la bière depuis plusieurs milliers d'années. © Nitr, Adobe Stock
Sciences

Découverte de la première brasserie « industrielle » au monde

ActualitéClassé sous :Archéologie , égyptologie , Bière

[EN VIDÉO] Kézako : comment fabrique-t-on de l'alcool ?  L’alcool est une classe de produits chimiques, il en existe donc plusieurs types. Qu'il soit destiné à être consommé comme boisson ou utilisé comme produit industriel, sa fabrication est différente. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, les différents procédés. 

Une brasserie exceptionnelle vient d'être excavée en Égypte. Celle-ci serait le premier site de production de bière à l'échelle industrielle datant de cette époque, soit -5.000 ans.

Sur le site d'Abydos, dans le sud de l'Égypte, des archéologues ont excavé ce qui semble être la plus ancienne structure de production de bière à l'échelle industrielle au monde. L'établissement, daté de quelque 3.000 ans avant J.C., aurait pu livrer 22.000 litres de bière par lot. En Égypte antique, l'État fournissait aux travailleurs une ration quotidienne de bière en supplément de leur salaire. Ces 22.000 litres ont pu abreuver quotidiennement plus de 8.800 d'entre eux ! D'après les archives archéologiques, un tel volume n'a jamais été égalé - jusqu'à preuve du contraire.

Cette installation était « probablement construite pour alimenter les cultes funéraires des premiers rois d'Égypte, dans lesquels des rituels étaient menés à la fois pour les adorer en tant que figures divines et pour les soutenir au pays des morts, rapporte Matthew Adams, co-directeur du projet d'archéologie du nord d'Abydos avec Deborah Vischak. Pour cette professeure adjointe d'art et d'archéologie à Princeton (États-Unis), la brasserie d'Abydos est assez révélatrice du niveau de ressources dont disposent, dès le départ, les rois d'Égypte ». Ces ressources incluent la production agricole et la main d'œuvre disponible. L'archéologue précise que ce sont « ces choses qui ont permis [aux rois] de commencer à construire de gigantesques pyramides quelques générations plus tard ».

Une fouille en trois temps

Cette brasserie égyptienne se composait de huit installations distinctes. Chacune d'elles contenait environ 40 grandes cuves en céramique, utilisées pour la cuisson lente d'un mélange épais de céréales et d'eau. Cette mixture était ensuite filtrée et fermentée pour obtenir de la bière antique -- loin de ce que nous connaissons aujourd'hui. Ce qui n'aurait pas changé grand-chose au plaisir ressenti. En 2019, des chercheurs en génétique ont observé que notre attrait pour la bière serait davantage corrélé à ses effets psychoactifs, plutôt qu'à son goût.

Les fouilles de ladite brasserie. © Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités

L'excavation de ce site exceptionnel aura été laborieuse. Il a été fouillé pour la première fois en 1912 par l'archéologue britannique Eric Peet. Celui-ci a présumé qu'il s'agissait de fours pour le séchage des grains, sans parvenir à s'en assurer. Ce n'est qu'en 2018 que des chercheurs, dont Matthew Adams et Deborah Vischak, ont pu retourner sur les lieux. Puisqu'après le passage d'Eric Peet, l'emplacement exact de cette trouvaille avait été perdu.

Les cuves en céramique. © Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités

L'équipe en charge de cette seconde expédition, qui retrace cette aventure sur son blog (en anglais), stipule qu'entre temps, des preuves en provenance d'autres sites suggéraient que ces « fours à grains » auraient en réalité servi à la production de bière. En 2020, ces archéologues ont pu documenter la véritable échelle de ce qui est, finalement, une brasserie.

Les cuves en céramique. © Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités

« La première brasserie royale » note cette équipe, car Abydos était un lieu « réservé exclusivement à l'usage des premiers rois d'Égypte ». Abydos est considéré comme la maison ancestrale de ces rois, qui ont unifié la Haute et la Basse-Égypte, faisant émerger un État pharaonique avec l'ère du roi Narmer. Cette brasserie s'ajoute à une longue liste de symboles du pouvoir royal, comprenant les premiers temples funéraires royaux d'Égypte. Où les offrandes rituelles étaient parfois des pots de bière en poterie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !