Une ancienne grotte funéraire vieille de 3.300 ans vient tout juste d’être découverte par hasard ! Datant de l’époque du pharaon Ramsès II, elle contient des dizaines d'offrandes censées accompagner le défunt dans l'au-delà.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] D'étranges cercles de pierres associés à des rites funéraires Dans le Loiret, des archéologues ont mis au jour huit étranges cercles de pierres contenant des petites urnes datant de la fin de l’âge du bronze. L’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) tente de découvrir leur utilité au cours de ce nouvel épisode des Experts du passé.

C'est une découverte étonnante, qui s'est faite par hasard. Alors qu'une excavatrice mécanique creusait dans le parc national de Palmahim, au sud de Tel-Aviv en Israël, elle a heurté une surface solide. Qui s'est révélée être en fait le toittoit d'une chambre funéraire ! En allant l'explorer, des archéologues ont ensuite réalisé que celle-ci datait de l'époque du pharaon Ramsès II, celui-là même dont le visage a été reconstitué tout récemment ! Ayant régné entre 1279 et 1213 av. J.-C, soit pendant la moitié de la XIXe dynastie, il est considéré comme l'un des plus grands pharaons d'Égypte. Il contrôlait Canaa, une région qui englobe les terres d'Israël, de la Palestine, du Liban et d'une partie de la Jordanie et de la Syrie. 

Une découverte « qui n'arrive qu'une fois dans une vie »

En plus de contenir plusieurs squelettes, dont l'un d'entre eux est encore intact, elle abrite de nombreux artefacts divers datant d'il y a 3.300 ans : poteries, calicescalices, lampes, flèches, pointes de ferfer, lances... autant d'objets censés accompagner les défunts dans l'au-delà, et qui révèlent les pratiques de l'époque. « La grotte peut fournir une image complète des coutumes funéraires de l'âge du bronze tardif », a déclaré Eli Yannai dans un communiqué, expert de l'âge du bronze de l'Israel Antiquities Authority. Certains objets viennent de différents pays, comprenant notamment Chypre ou le Liban, et témoignent d'une forte activité commerciale tout le long de la côte.

Selon E.Yanna, « le fait que ces personnes aient été enterrées avec des armes, y compris des flèches entières, montre que ces personnes auraient pu être des guerriers, peut-être qu'ils étaient des gardes sur des navires -- ce qui peut avoir été la raison pour laquelle ils ont pu obtenir des navires de partout dans la région ». Le chercheur s'est enthousiasmé de cette « découverte extrêmement rare... qui n'arrive qu'une fois dans une vie », car cette grotte funéraire aurait bien pu rester cachée de nombreuses années ! Les fouilles ont d'ailleurs révélé que certains objets ont été pillés entre le moment où la grotte a été créée et celui où elle a été refermée. De futures fouilles sont prévues, qui pourraient révéler de nouveaux éléments sur les personnes qui ont été enterrées dans cette mystérieuse grotte.