Si vous aimez le vert, n’hésitez pas à placer quelques plantes dans votre chambre. Il n’y a aucun danger. © Pixel-Shot, Adobe Stock
Maison

Plantes dans la chambre : est-ce vraiment dangereux ?

Question/RéponseClassé sous :Maison , chambre , air intérieur
 

Il ne faut pas dormir avec des plantes dans une chambre. C'est ce que nous recommandent généralement les grands-mères. Mais est-ce vraiment fondé ? 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les 10 plantes les plus dangereuses qui se cachent dans votre jardin  Elles sont belles... mais vénéneuses. Ces plantes à l'apparence anodine contiennent de puissantes toxines pouvant entraîner la mort. Certaines sont même des poisons notoirement réputés. 

Elles absorbent du dioxyde de carbone (CO2) pour rejeter de l'oxygène (O2). Les plantes vertes sont réputées pour ça. Seulement la nuit, en l'absence de lumière, ce processus de photosynthèse s'arrête. Et la respiration prend le dessus. En d'autres mots, comme nous, les plantes se mettent à absorber de l'oxygène et à rejeter ensuite du CO2. Un phénomène qui pousse nos grands-mères à nous conseiller de ne pas dormir avec des plantes dans la chambre. Au risque de s'asphyxier !

Mais au regard des données scientifiques sur la question, la précaution semble quelque peu exagérée. La nuit, les plantes de votre chambre rejettent moins de CO2 que l'oxygène qu'elles ont produit dans la journée. Et leur respiration n'est pas grand-chose comparée à celle d'un chat ou d'un chien qui dormirait dans la pièce. Sans parler de celle d'un conjoint...

L’aloe vera est l’une des plantes à mettre dans une chambre, car elle produit de l’oxygène, même la nuit. © didecs, Adobe Stock

Dans la chambre, les plantes ne polluent pas notre air

Pour le démontrer de manière spectaculaire -- entre autres --, en 2011, un professeur de l'université de Plymouth (Royaume-Uni), Ian Stewart, s'est enfermé 48 heures dans une pièce hermétique de 30 m3. Avec pour seule compagnie, 160 plantes. Et même s'il a souffert de maux de tête et d'une certaine fatigue, il s'en est très bien sorti. De manière similaire, dans les années 1770, Joseph Priestley -- celui-là même qui a découvert l'oxygène -- avait montré qu'une souris survit plus longtemps dans une boîte pleine de végétaux que dans une boîte vide.

Conclusion, n'hésitez pas à ajouter quelques plantes dans votre chambre -- on ne parle pas de forêt amazonienne, non plus. En prenant soin tout de même de bien ouvrir les volets pendant la journée, pour activer la photosynthèse. Et d'éviter les plantes toxiques, notamment dans les chambres d'enfants. Le Yucca, l'Alocasia, le Caladium ou le Philodendron peuvent provoquer des brûlures, des éruptions cutanées ou même des suffocations. Et notez bien que garnir votre chambre de plantes ne vous dispense pas de l'aérer. Les plantes aussi ont besoin d'oxygène et, quelles qu'elles soient, leurs qualités dépolluantes restent discutées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !