Sciences

Un Boeing 787 Dreamliner bientôt prêt

ActualitéClassé sous :aéronautique , B787 , B 787

Promis, nous dit Boeing, il n'y aura plus de retard dans le programme du 787... Le constructeur veut tout boucler en 2008 : le premier exemplaire complet à la fin du mois de janvier, le vol inaugural au premier trimestre, la certification en six ou sept mois  et la livraison avant la fin de l'année.

La chaîne de production des 787 à Everett (Etat de Washington), le 11 décembre 2007. Au premier plan, un 787-8 bien avancé. Derrière, l’appareil destiné aux tests statiques. © Boeing

Après le retard de six mois qui avait coûté cher à Boeing et à ses sous-traitants, c'est à marche forcée que le constructeur américaine entend conduire désormais le programme de son 787, dit Dreamliner. Lancé en 2004, ce programme aboutira à au moins trois versions d'un biréacteur de capacité moyenne (250 à 330 passagers), dont le rayon d'action s'étendra, selon les modèles et les configurations, de 4.600 à 15.200 kilomètres. Novatrice, la conception fait largement appel aux matériaux composites à fibres de carbone (CFRP). Sur le 787, ils remplacent le métal pour la moitié de la structure primaire (fuselage et ailes). Devenus classiques sur les planeurs et les avions de tourisme récents, ces nouveaux matériaux n'ont pas encore conquis l'aviation de ligne. Selon Boeing, le gain de poids obtenu par rapport à un appareil classique  réduit la consommation de 20 %.

Le premier vol était prévu en 2007 mais un report de six mois l'a repoussé à 2008. « Il n'y aura pas d'autre retard » a promis Scott Carson, vice-président de Boeing. Dans la chaîne d'assemblage, un modèle 787-8 (210 à 250 passagers, 14.200 à 15.200 kilomètres de rayon d'action) est presque complet. D'après le constructeur, « 92 systèmes critiques sur 92 » sont actuellement prêts et le montage sera terminé à la fin du mois de janvier prochain. Le premier vol n'est pas programmé avec précision mais devrait avoir lieu à la fin du premier trimestre 2008.

Mobilisation générale pour le Dreamliner

Optimiste, Scott Carson annonce le début des commercialisations en novembre ou décembre prochains. C'est peut-être augurer un peu vite de l'avenir car entre le premier vol et l'exploitation commerciale, il faudra passer toutes les étapes de la certification. Avec cette échéance rapprochée, Boeing ne se donne droit à aucune erreur alors que l'avion est novateur, avec ses matériaux composites mais aussi avec des nouveaux réacteurs (Rolls-Royce Trent 1000 ou General Electric GenX, au choix du client).

Tous les moyens du constructeurs vont être mobilisés pour respecter ce calendrier serré, ce qui pourrait du coup retarder un autre programme, celui du Boeing 747-8 (ou advanced), une version agrandie et modernisée du Jumbo né dans les années 1960. Ce très gros porteur viendra concurrencer l'Airbus A380 tandis que le Dreamliner attaque de front la gamme des Airbus A350. Boeing compte livrer plus d'une centaine de Dreamliner d'ici à la fin 2009.

Cela vous intéressera aussi