Vince Weldon, un ingénieur à la retraite ayant travaillé 46 années pour la Boeing's Phantom Works research unit, affirme que le nouvel appareil de la firme, le Boeing 787 Dreamliner, présente d'importants et inquiétants défauts de conception qui hypothèquent dangereusement la sécurité de ses passagers.

Cela vous intéressera aussi

Selon le vétéran, la possibilité de survie des occupants en cas d'atterrissage forcé se trouve réduite par rapport à un avion entièrement construit en métalmétal, car les matériaux composites innovateurs formant le fuselagefuselage du B787 se briseront trop facilement et brûleront en dégageant des vapeurs toxiques. Il affirme aussi qu'en cas de choc important, ces matières plastiquesplastiques n'absorberaient pas l'impact progressivement comme le fait la structure à base d'aluminiumaluminium d'un autre avion, mais créeraient un choc beaucoup plus grave.

Boeing nie farouchement les allégations de Weldon, affirmant que les questions soulevées ont été soumises avec satisfaction aux experts techniques.