De nombreux témoignages de femmes ayant été vaccinées contre la Covid-19 rapportent des perturbations du cycle féminin : règles plus abondantes, plus longues, plus douloureuses… ou absence totale de règles. L’ANSM a fait le point sur le sujet et publié une note le 21 juillet 2022. Qu’en est-il vraiment ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Pourquoi avons-nous plus peur des vaccins que des médicaments ? Près d’un Français sur quatre refuse de se faire vacciner. La plupart des gens n’ont pourtant aucune réticence à avaler des médicaments. D'où vient cette différence ?

Lorsque les menstruations sont perturbées, on parle de troubles du cycle ou d'anomaliesanomalies du cycle. Les répercussions sur la qualité de vie des femmes peuvent être sévères. Il peut s'agir :

  • de saignements particulièrement longs pendant les règles ou en dehors des règles ;
  • d'une absence de règles ;
  • de douleursdouleurs très importantes, au niveau du pelvispelvis ou de l'abdomen ;
  • de la survenue de saignements chez des femmes ménopausées ;
  • d'une aggravation d'une endométriose.

Quelles sont les données disponibles ?

De nombreuses femmes ont rapporté ce type de symptômes après avoir été vaccinées contre la Covid-19Covid-19. D'après les informations rassemblées par l'ANSM (Agence nationale de Sécurité du Médicament) et disponibles à ce jour, « la majorité des troubles menstruels observés étaient généralement non graves, de courte duréedurée et spontanément résolutifs ».

La surveillance des effets indésirables se poursuit tout au long de la vie du vaccin. © Geber86, Getty Images
La surveillance des effets indésirables se poursuit tout au long de la vie du vaccin. © Geber86, Getty Images

Voir aussi

Les vaccins à ARNm créent 17 fois plus d'anticorps neutralisants que l'immunité naturelle

Les données présentées par les CRPV (Centres régionaux de PharmacoVigilance) sont également plutôt rassurantes. Au 28 avril 2022, 9.381 cas de troubles du cycle ont été rapportés pour le vaccinvaccin Comminarty (vaccin BioNTech-Pfizer) pour 58 millions de personnes vaccinées, et 1.557 cas pour le vaccin Spikevax (vaccin Moderna) pour 12 millions de personnes vaccinées. La plupart du temps, les effets indésirables rapportés étaient non graves. Les deux types les plus fréquents étaient des saignements trop longs ou des retards de règles. Des cas sont survenus après la première injection comme après la seconde ou après la dose de rappel.

Concernant le comité de pharmacovigilance (PRAC) de l'European Medical Agency (EMA), ses conclusions ont été remises en juin 2022. Au vu des données actuellement disponibles, il n'existe pas de lien statistiquement significatif entre troubles menstruels et vaccins ARNmARNm contre la Covid-19.

Comment déclarer un effet indésirable menstruel à la suite de la vaccination contre la Covid-19 ?

Quelles que soient ces conclusions, la surveillance des effets indésirables des vaccins se poursuit. D'autres rapports seront publiés à échéances régulières. Il n'est donc jamais trop tard pour déclarer un effet indésirable potentiellement lié à la vaccination contre la Covid-19.

Vous avez été vaccinée contre la Covid-19 et vous avez observé ou vous constatez des irrégularités de votre cycle menstruelcycle menstruel depuis. Même si ces symptômes ont disparu, il est intéressant de les déclarer. C'est possible sur le portail de signalement des évènements sanitaires indésirables du ministère chargé de la santé. Si l'effet indésirable persiste et altère votre qualité de vie, n'hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant ou votre gynécologuegynécologue, si ce n'est pas déjà fait.