Pendant la période de règles, il est naturellement évident pour les femmes de pouvoir se protéger afin d’éviter les gênes dues aux fuites. Il existe une multitude de protections périodiques permettant de les rassurer pendant leurs règles. Focus sur les culottes menstruelles.


au sommaire


    Cela vous intéressera aussi

    [EN VIDÉO] Éditathon : redonner leur place aux femmes de science sur Wikipédia À l'occasion de l'éditathon Femmes & Sciences organisé par la Casemate et le Quai des...

    Les protections périodiques sont un véritable budget pour une femme qui dépense entre 260 et 325 € sur une période de 5 ans. Les culottes menstruelles sont une alternative à ces dépenses (elles coûtent entre 15 et 60 € en moyenne), mais elles sont également plus écologiques et hygiéniques.

    Comment fonctionne une culotte menstruelle ?

    Une culotte menstruelle ressemble trait pour trait à... une culotte classique et peut même être un joli sous-vêtement ! Il existe aussi des shorty, boxers, tangas menstruels qui viennent remplacer les protections classiques comme les tampons et les serviettes pendant les règles. Elle est aussi confortable qu'une culotte, mesure pas plus de 3 mm d'épaisseur et est très absorbante. En effet, elle est constituée d'une zone dotée de plusieurs couches de tissus aux fonctions différentes qui permet d'assurer l'absorption du flux et des odeurs, veiller à l'imperméabilité. Il n'est donc pas utile d'ajouter une serviette ou un tampon !

    Voir aussi

    Protections intimes : y a-t-il un risque ?

    Comment savoir quelle culotte choisir ?

    Comme l'explique la marque de culottes menstruelles Réjeanne, les sous-vêtements sont adaptés aux différents flux : certaines peuvent absorber l'équivalent d'un à deux tampons, d'autres sont capables de supporter un flux similaire à trois ou quatre tampons. Il ne faut pas hésiter à bien lire le descriptif relatif à chaque culotte.

    Petite astuce : tester chez soi et sans stress une culotte menstruelle est une solution avant de l'adopter définitivement pour savoir à quoi s'attendre !

    Confortable, efficace, la culotte menstruelle contribue aussi au développement durable car elle peut être réutilisée plusieurs années. © Dziurek, Adobe Stock
    Confortable, efficace, la culotte menstruelle contribue aussi au développement durable car elle peut être réutilisée plusieurs années. © Dziurek, Adobe Stock

    Comment savoir quand changer de culotte ?

    Selon la culotte choisie et si elle est bien adaptée au flux, elle peut être portée une journée ou une nuit entière. Néanmoins, chaque femme qui utilise cette protection doit pouvoir écouter son corps et ressentir s'il est nécessaire de changer de culotte. Il faut savoir que les technologies utilisées pour les tissus de la zone absorbante ont pour avantage d'être aérés et de sécher rapidement pour un meilleur confort. Ce concept limite également le développement des bactériesbactéries.

    Conclusion : il est plus hygiénique de porter une culotte menstruelle durant plusieurs heures qu'une serviette ou un tampon (attention au syndrome du choc toxique !).

    Voir aussi

    Syndrome du choc toxique : une alternative sans risque aux tampons

    Comment entretenir une culotte menstruelle ?

    Il est conseillé de rincer chaque culotte après son utilisation à l'eau froide jusqu'à ce que l'eau soit limpide, puis de la laver en machine à 30 °C (de préférence dans un filet pour ne pas abîmer ses fibres) sans détergent agressif comme les adoucissants ou les détachants. Une culotte menstruelle peut également être lavée à la main avec du savon de Marseille pour ne pas altérer le tissu. Il est inutile de passer les culottes menstruelles au sèche-linge qui les abîmerait, l'idéal est donc un séchage à l'airair libre. Il faut savoir qu'ainsi entretenu, ce type de sous-vêtement a une durée de vie entre 5 et 7 ans. La même qu'une culotte classique finalement !