Santé

Sport : faire des pompes

Question/RéponseClassé sous :Sport , pompes , faire des pompes
Avant de vous lancer dans des séries de pompes, faites un petit échauffement. © Phovoir

Les pompes peuvent être pratiquées (presque) n'importe où et ne nécessitent aucun matériel. S'il s'agit d'un exercice qui paraît simple, attention toutefois aux mauvais mouvements. Veillez à préserver votre dos, et ne négligez pas ces quelques conseils de Romain Bacarisse, coach sportif à Nantes.

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les pompes ne sont pas réservées à celles et ceux qui souhaitent développer à outrance leur musculature. Au contraire, « il s'agit d'une activité recommandée à tous, quels que soient l'âge, le sexe ou les ambitions sportives » nous explique Romain.

Faire des pompes... sur les genoux !

Les groupes musculaires sollicités par les pompes sont les pectoraux, les triceps et les deltoïdes antérieurs - c'est-à-dire l'avant des épaules. Mais c'est une activité qui exerce aussi un effet indirect - mais très réel - sur la sangle abdominale.

Les pompes se pratiquent jambes et bras tendus, sous la forme de séries de descentes et de remontées du buste. Si c'est trop difficile au début, commencez en prenant appui sur vos genoux. La remontée en sera simplifiée, et vous progresserez jusqu'à pratiquer la version classique des bonnes vieilles pompes, comme les paras. À l'inverse, si la position traditionnelle vous semble trop facile, surélevez vos jambes. Sur une chaise par exemple.

Pompes : la bonne position

Contractez vos abdominaux au moment de l'exercice. Vous permettrez ainsi à votre dos de rester bien droit. Une courbure répétée au niveau des lombaires augmenterait en effet le risque de contracture, de déchirure, voire de hernie discale.

La position des mains est toute aussi importante. C'est elle qui déterminera quelle partie de votre corps vous allez faire travailler. Si vous les placez dans l'alignement des épaules, vous travaillerez davantage les triceps, autrement dit la partie postérieure des bras. En écartant davantage les mains, ce seront les pectoraux qui seront davantage sollicités.

Veillez aussi à la position de vos poignets ! La pression exercée sur le radius, l'un des deux os de l'avant bras, peut rapidement devenir douloureuse. Si c'est le cas, vous pouvez utiliser des Push-up. Ces petites barres fixées au sol, permettront à votre poignet de rester dans l'alignement du radius.

Enfin comme dans tous les sports, pas de pratique sans échauffement. C'est un principe de base, qui vaut aussi pour les pompes. Avant votre séance, n'oubliez pas le réveil musculaire et articulaire. Consacrez un peu de temps à vos poignets, à vos coudes et à vos épaules en leur faisant faire de petites rotations sur eux-mêmes : le fameux « moulin ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi