En hiver, l’ensoleillement ne suffit souvent pas pour fabriquer toute la vitamine D nécessaire. © cegli, Fotolia

Santé

Vitamine D : faut-il en prendre en hiver ?

Question/RéponseClassé sous :médecine , vitamine D , santé osseuse

La vitamine D est fabriquée par la peau lorsqu'elle est exposée à la lumière du soleil. En hiver, aux latitudes de la France métropolitaine, nous risquons de souffrir d'un déficit en vitamine D. Alors, faut-il craquer pour des compléments ?

En France, environ 80 % de la population n'a pas suffisamment de vitamine D, une molécule importante pour la santé osseuse mais aussi pour l'immunité. Les personnes âgées sont particulièrement à risque pour le déficit en vitamine D, d'autant plus que leurs besoins sont importants. La vitamine D est fabriquée par l'organisme lorsqu'il est exposé au soleil. C'est pourquoi le risque de déficit est plus important en hiver. L'alimentation peut aussi apporter de la vitamine D mais en faible quantité ; la vitamine D se trouve notamment dans les poissons gras comme les sardines, harengs, truites, anchois, saumons...

Dépistage et complémentation de vitamine D

Le meilleur moyen de savoir si vous manquez de vitamine D est de réaliser un dosage sanguin dans un laboratoire d'analyses. Dans les Hauts-de-France, un laboratoire de biologie médicale, en partenariat avec l'Institut Pasteur de Lille, organise un dépistage gratuit du déficit en vitamine D du 19 février au 3 mars 2018.

Si votre dosage indique un déficit en vitamine D, votre médecin peut vous prescrire des compléments de vitamine D, avec un remboursement possible. Des formulations sont aussi disponibles librement à la vente. La vitamine D est souvent comprise dans les cocktails de multivitamines. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Cela vous intéressera aussi

Interview 2/5 : qu'est-ce qu'un alicament ?  Le terme d'alicament est un néologisme créé par l'industrie alimentaire, désignant un aliment qui promet des bénéfices pour la santé. Nous avons interviewé Béatrice de Reynal, nutritionniste, afin qu’elle nous parle des bienfaits annoncés et des réglementations concernant ces aliments.