Les fausses couches sont fréquentes, elles concernent entre 15 % et 20 % des grossesses. Dans la plupart des cas, heureusement, elles ne compromettent pas la capacité de la femme à avoir des enfants. Quelles causes sont à l’origine de ces interruptions spontanées de grossesse ?
Cela vous intéressera aussi

Une fausse couche spontanée correspond à l'arrêt du développement de l'œuf dans l'utérusutérus. Le plus souvent, elle se produit avant 10 semaines de grossesse. Des saignements noirâtres ou rouge vif surviennent alors, fréquemment accompagnés de fortes douleursdouleurs au bas-ventre.

La plupart du temps, aucune cause précise ne permet d'expliquer la survenue de cette interruption spontanée. Elle est souvent due à une anomalieanomalie de développement du fœtusfœtus. Selon l'hypothèse la plus probable, l'embryonembryon présenterait des anomalies chromosomiquesanomalies chromosomiques qui stopperaient son développement normal et aboutiraient à son expulsion.

Le risque de survenue d'une anomalie chromosomique augmente avec l'âge de la mère.

Pourquoi des fausses couches à répétition ?

Lorsque le phénomène se reproduit de façon répétée, d'autres causes peuvent être envisagées. Il peut s'agir de maladies génétiquesmaladies génétiques parentales, d'une infection maternelle, de la présence d'un fibrome... mais aussi de maladies chroniques (diabètediabète de type 1, hypothyroïdiehypothyroïdie, hyperthyroïdiehyperthyroïdie) chez la femme, d'une anomalie de la cavité utérine (utérus cloisonné, synéchies utérines [adhérences cicatricielles], etc.), d'ovairesovaires micropolykystiques ou encore d'une consommation excessive d'alcoolalcool avant la grossesse.

Sources : 

  • Ameli.fr
  • « Le grand livre de ma grossesse », dirigé par le professeur Jacques Lansac, coordonné par le docteur Nicolas Evrard, Eyrolles, édition 2014-2015