La scoliosescoliose est liée à la bipédie de l'Homo sapiens, elle n'existe chez les vertébrésvertébrés quadrupèdes que lorsqu'il existe une malformation vertébrale. Les causes de la scoliose, en partie génétiquesgénétiques, sont multiples.

Quelles sont les causes d'une scoliose ? © PublicDomainPictures, Pixabay, DP
Quelles sont les causes d'une scoliose ? © PublicDomainPictures, Pixabay, DP

La scoliose est considérée comme multifactorielle

Si deux gènesgènes associés à la scoliose idiopathique de l'adolescent ont été identifiés (chromosomechromosome 6 - GPR 126 et chromosome 5 - POC5), on connaît une centaine de maladies génétiquesmaladies génétiques s'associant à la scoliose. Ces maladies génétiques touchent tous les chromosomes.

Le rôle de la mélatoninemélatonine, chef d'orchestre de toutes les hormoneshormones de croissance a été mis en évidence pour la première fois chez le poulet bipède pinéalectomisé. Si le taux de mélatonine est normal dans la scoliose, en 2004, Alain Moreau met en évidence un dysfonctionnement dans la signalisation de la mélatonine au niveau des tissus. Des techniques de mesure de l'ostéopontine ont montré une augmentation des niveaux circulants d'ostéopontine chez les patients atteints de scoliose idiopathique de l'adolescent et que l'élévation en ostéopontine était corrélée avec la sévérité de la maladie.

Le gène POC5 joue quant à lui un rôle dans l'asymétrie corporelle droite-gauche.

Un dysfonctionnement dans la signalisation de la mélatonine (hormone) joue un grand rôle dans l'apparition de scoliose. © Docteur Jean-Claude de Mauroy. Tous droits réservés/Reproduction interdite
Un dysfonctionnement dans la signalisation de la mélatonine (hormone) joue un grand rôle dans l'apparition de scoliose. © Docteur Jean-Claude de Mauroy. Tous droits réservés/Reproduction interdite

La grande difficulté est de différencier les causes et les conséquences de la scoliose idiopathique.

Fragilité osseuse, asymétrie des chaînes musculaires, instabilité discale, troubles de la posture et de l'équilibre (vestibule oreille interneoreille interne) s'associent plus ou moins chez les patients au fur et à mesure de l'évolution de la scoliose et du passage de la déviation à la déformation.

Qu’en est-il du test de dépistage génétique de la scoliose ?

Basé sur l'étude de dizaines de marqueurs, le test de dépistagedépistage génétique de la scoliose a été utilisé dans le cadre de familles dont plusieurs membres présentent une scoliose. Malgré les 3.000 dollars (environ 2.680 euros) non remboursés par les assurances, il comporte encore de nombreuses grey zones, ou zones grises, c'est-à-dire que le pronosticpronostic n'est pas toujours possible.

Le dépistage de la scoliose comporte encore de nombreuses zones grises. © Docteur Jean-Claude de Mauroy. Tous droits réservés/Reproduction interdite
Le dépistage de la scoliose comporte encore de nombreuses zones grises. © Docteur Jean-Claude de Mauroy. Tous droits réservés/Reproduction interdite

Quels sont les risques de transmission aux enfants ?

Les risques de transmission aux enfants sont habituellement des risques de fréquence mais, si la fréquence des scolioses de 10 à 20° est identique chez le garçon et chez la fille, lorsque la scoliose dépasse 20°, on note 80 % de filles et seulement 20 % de garçons. Il faut donc être plus attentif pour une fille avec un parent au premier degré présentant une scoliose de plus de 20°. Mais la génétique n'explique pas tout, car des jumeaux monozygotes n'ont pas la même scoliose.