Cela vous intéressera aussi

BacilleBacille de Nicolaïer ou Clostridium tetani, est une bactériebactérie responsable du tétanostétanos.

Caractéristique du bacille de Nicolaïer

Le bacille de Nicolaïer est une bactérie anaérobie Gram positif en forme de bâtonnetbâtonnet de 0,5 micromètresmicromètres de large sur 5 micromètres de long. Le génomegénome bactérien est composé d'un chromosomechromosome de 2,8 millions de paires de bases codant pour plus de 2.300 protéinesprotéines, et d'un plasmideplasmide.

Tellurique, il est retrouvé partout sous forme de spore extrêmement résistante, qui peut prendre l'apparence d'une épingle. C'est sous cette forme qu'il est présent dans le tube digestiftube digestif des animaux (et de l'Homme), tout à fait inoffensif. Mais lorsque les conditions favorables sont réunies, il peut germer et produire la toxinetoxine tétanique.

Bacille de Nicolaïer et le tétanos

Le bacille de Nicolaïer produit deux exotoxinesexotoxines, la tétanolysine et la tétanospasmine. Alors que la première ne semble pas impliquée dans la pathogénicitépathogénicité de la bactérie, la seconde, codée par le plasmide bactérien, est responsable des symptômessymptômes du tétanos.

D'abord synthétisée sous forme de précurseur, la tétanospasmine est ensuite clivée par des protéasesprotéases bactériennes. Elle devient alors active, est reconnue par un récepteur neuronal et subit une endocytoseendocytose. La toxine à l'intérieur du neuroneneurone va alors inhiber le largage des neurotransmetteursneurotransmetteurs glycine et GABAGABA, en d'autres termes elle bloque les synapsessynapses inhibitrices, ce qui mène aux symptômes.