Cela vous intéressera aussi

Les anesthésiquesanesthésiques locorégionaux permettent d'éliminer momentanément la sensation de douleurdouleur dans une zone précise (mais plus ou moins étendue) du corps. Ils peuvent être administrés au cabinet du médecin (un dermatologuedermatologue par exemple), du dentiste ou en milieu hospitalier.

Quel est le mode d’action des anesthésiques locorégionaux ?

Les anesthésiques locorégionaux bloquent temporairement la transmission de l'influx nerveuxinflux nerveux, et cela uniquement au niveau de la zone choisie. Certains servent à endormir une petite zone ou toute une région du corps. Par exemple, pour réaliser une péridurale pendant un accouchementaccouchement, l'anesthésiste-réanimateur doit injecter la substance dans l'espace péridural qui entoure la dure-mèredure-mère. L'anesthésique agit alors au niveau des racines nerveusesracines nerveuses entrant et sortant de cette zone.

Des contrindications ou précautions ?

L'administration d'anesthésiques locorégionaux peut entraîner une lésion accidentelle d'un nerfnerf, au moment de l'injection. Pour prévenir ces incidents, les anesthésistes-réanimateurs peuvent aujourd'hui repérer les nerfs grâce à une échographieéchographie pratiquée préalablement à l'intervention. Toute infection locale ou générale du patient, ainsi qu'un trouble de la coagulationcoagulation, sont des contrindications à l'utilisation de ces substances.

Source : Interview du Dr Véronique Bazin, anesthésiste au CHU de Nantes, 16 juin 2011