Cela vous intéressera aussi

L'alopécie est une chute anormale de cheveux, par opposition au renouvellement naturel. Nous perdons en effet entre 20 et 100 cheveux par jour, avec des variations saisonnières parfois importantes. Lorsque les cheveux ne repoussent pas et que des plaques dégarnies apparaissent sur la tête, on parle alors d'alopécie. Cette évolution concerne environ 15 % des hommes à l'âge de 20 ans, 30 % à 30 ans, et un sur deux à 50 ans. Les femmes sont moins touchées : on estime que 20 % d'entre elles sont atteintes d'alopécie à l'âge de 40 ans.

L’alopécie androgénétique

L'alopécie androgénétique est due à l'action de la testostéronetestostérone, qui se transforme en dihydrotestostérone (DHT). Celle-ci emballe le processus de fabrication des cheveux qui vont se renouveler de plus en plus vite jusqu'à ne plus produire qu'un très fin duvet invisible. À noter que l'alopécie ne dépend pas de la quantité de testostérone produite, mais de la manière dont celle-ci est captée et transformée en DHT. On parle aussi d'alopécie androgénétique chez la femme, même si les causes sont différentes et plus diffuses.

L’alopécie concerne 15 % des hommes à l'âge de 20 ans, un sur deux à 50 ans et plus de 80 % après 70 ans. © art4stock, Fotolia
L’alopécie concerne 15 % des hommes à l'âge de 20 ans, un sur deux à 50 ans et plus de 80 % après 70 ans. © art4stock, Fotolia

Causes de l’alopécie

L'alopécie est principalement liée à un terrain génétique, mais elle peut être aggravée par certains facteurs : stressstress, tabac, régime strict, traitements cosmétiques excessifs... Dans 10 % des cas, l'alopécie n'est pas androgénétique et résulte d'une pathologiepathologie : dérèglement thyroïdien, carencecarence en ferfer, teigneteigne, pelade, chimiothérapiechimiothérapie...

Traitement de l’alopécie

La chute de cheveux est un phénomène irréversible. Il existe néanmoins deux médicaments qui montrent une certaine efficacité, le minoxidil (un vasodilatateurvasodilatateur) et le finastéride (qui bloque l'enzymeenzyme métabolisant la testostérone en DHT). Le minoxidil s'applique généralement par le biais de lotions capillaires et nécessite un traitement constant. Le finastéride se prend en comprimé, mais il est strictement interdit chez la femme.

Mis à part les médicaments, l'alopécie se traite par la chirurgiechirurgie esthétique, grâce notamment à des microgreffes de cheveux. Des petites bandes de 1 à 5 cheveux sont prélevées à l'arrière du crânecrâne, là où les bulbes capillaires sont encore actifs, et réimplantées au niveau des zones découvertes. Cette chirurgie est généralement associée à un traitement médical pour préserver la densité des nouveaux cheveux.