Les nausées et vomissements concernent environ 85 % des femmes enceintes durant les premières semaines de grossesse. Ce phénomène est en grande partie dû à l'augmentation du taux d'hormoneshormones (œstrogèneœstrogène et progestéroneprogestérone), et peut avoir de grosses répercussions sociales et sanitaires. Il existerait toutefois un remède tout simple pour lutter contre ces nausées, avance une nouvelle étude parue dans la revue Nutrients : les probiotiquesprobiotiques.

On connaît déjà les bénéfices de ces « bonnes » bactéries que l'on trouve dans les yaourtsyaourts, les aliments fermentés ou les compléments alimentaires : renforcement des défenses immunitaires, régulation du transit intestinaltransit intestinal, ou même lutte contre la dépression ou le cancer. Les chercheurs ont administré durant 16 jours des probiotiques contenant principalement Lactobacillus deux fois par jour à 32 participants, et ces derniers ont constaté une diminution considérable de leurs nausées et vomissements, selon l'étude. L'apport en probiotiques a également réduit les autres symptômessymptômes liés à la qualité de vie, comme la fatigue, le manque d'appétit ou la capacité à maintenir une vie sociale.

L'étude a aussi permis d'identifier de nouveaux microbesmicrobes intestinaux associés à des vomissements, comme Akkermansia et A. muciniphila (qui sont notablement réduits par la prise de probiotiques). Les chercheurs ont également découvert que les taux de vitamine Evitamine E étaient plus élevés après la prise de probiotiques, ce qui là encore pourrait expliquer la baisse des nausées.