Covid-19 : premier cas mondial d'une mort après réinfection

Classé sous :Coronavirus , Covid-19 , forme grave de Covid-19

Une Néerlandaise de 89 ans est décédée après avoir été infectée deux fois au coronavirus. La femme souffrait d'une déficience immunitaire en raison d'un traitement immunosuppresseur lié à son cancer du sang, la maladie de Waldenström. Néanmoins, « sa réponse immunitaire innée et l'immunité des cellules T sont normalement suffisantes pour éliminer le CoV-2 du SRAS », soulignent les médecins qui l'ont traitée dans un article accepté pour la revue Clinical Infectious Diseases.

La patiente avait été admise à l'hôpital cet été pour une toux sévère et avait alors été testée positive au SARS-CoV-2. Elle était ressortie cinq jours après malgré une fatigue persistante. Deux jours après le début de sa chimiothérapie, soit 59 jours après ce premier épisode de Covid, la patiente développe une toux, de la fièvre et une dyspnée. Elle est alors à nouveau testée positive au test RT-PCR mais aucun anticorps n'est retrouvé dans le sang, ce qui suggère qu'ils n'ont pas persisté après la première infection. Son état se détériore et la patiente meurt deux semaines plus tard.

La femme n'ayant pas été testée entre les deux épisodes, les médecins n'ont pas pu confirmer qu'elle avait été négative. Mais des analyses génétiques du virus montrent qu'il s'agit de deux souches différentes. « Il est donc probable que le second épisode ait été une réinfection plutôt qu'une infection prolongée », concluent les auteurs du rapport.

Plusieurs cas récents de réinfection ont été rapportés, certains asymptomatiques, d'autres au contraire plus graves. Il est donc difficile de se faire une idée sur la durée des anticorps et la réponse immunitaire à une deuxième infection.

Une Néerlandaise de 89 ans est la première patiente à décéder de la Covid-19 après une réinfection. © Georgiy, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Sommes-nous protégés après une infection à SARS-CoV-2 ?  La ré-émergence de cas déjà infectés en Corée du Sud fait craindre une immunité faible après une infection au SARS-CoV-2. Alors que savons-nous de la réponse anticorps générée par notre organisme ? Tour d'horizon du sujet dans cette vidéo avec deux experts.