Santé

Flambée de poliomyélite à travers le Yémen

ActualitéClassé sous :vie , polio , poliomyélite

Dix-huit nouveaux cas de polio ont été annoncés à la date du 29 avril au Yémen, ce qui porte à vingt-deux le nombre total de cas signalés en association avec une flambée épidémique dans ce pays. La polio ne s'était pas manifestée au Yémen depuis le début de la surveillance de cette maladie dans le pays, en 1996. Une enquête génétique est en cours pour déterminer l'origine précise de cette flambée. Les experts craignent une augmentation du nombre de cas dans un avenir immédiat.

Les équipes de l'OMS, ainsi que les épidémiologistes et les pédiatres du Ministère de la santé, restent sur le terrain pour étudier et maîtriser la flambée et accélérer la planification d'activités de vaccination supplémentaire.

Quatre cas de polio ont été confirmés le 20 avril dans un seul gouvernorat de la partie sud-ouest du pays, sur la côte bordant la mer Rouge. Les 18 derniers cas sont apparus dans cinq gouvernorats dispersés au sein du Yémen, et notamment dans deux districts de la capitale, Sanaa, ce qui laisse à penser que le virus s'est propagé à travers le pays. Les enquêtes de terrain en cours ont identifié des cas suspects de poliomyélite supplémentaires dans les gouvernorats yéménites touchés. Le faible taux d'immunisation des enfants yéménites pourrait faciliter la propagation virale.

Les experts planifient actuellement une réponse à la flambée faisant appel au vaccin antipoliomyélitique oral monovalent type 1 (VPOm1), récemment mis au point. Ce nouveau vaccin permet d'obtenir une réponse immunologique précisément adaptée au poliovirus de type 1 à l'origine de cette flambée. Par comparaison avec les VPO trivalents couramment utilisés, qui offrent une protection contre l'ensemble des trois types de poliovirus sauvage, le VPOm1 confère une plus grande immunité à l'égard du poliovirus sauvage de type 1, avec des doses administrées plus faibles. Il est prévu d'employer le VPOm1 dans le cadre d'une campagne nationale de vaccination, qui se déroulera pendant la seconde moitié du mois de mai. Le Yémen a déjà procédé à une campagne de vaccination de masse du 11 au 14 avril, époque à laquelle ce pays était considéré comme exposé à un risque élevé de réinfection par la polio en provenance du Soudan voisin, où une flambée de cette maladie continue de sévir.

L'expérience acquise dans l'éradication de la polio montre que l'on peut rapidement endiguer les flambées par des campagnes de vaccination de haute qualité, capables d'atteindre tous les enfants de moins de cinq ans.

Les efforts mondiaux d'éradication ont permis de réduire le nombre de cas de polio de 350.000 par an en 1988 à 1267 en 2004. Six pays demeurent des zones d'endémie poliomyélitique et six autres sont le cadre d'un rétablissement de la transmission de la polio. Les experts s'inquiètent fortement de la possibilité que la flambée en cours en Afrique conduise à une réinfection de la plupart des pays de la Corne de l'Afrique et du Moyen-Orient exempts de polio. Le Yémen est le dernier des pays encore exempts de polio à avoir signalé des cas de cette maladie depuis le début de l'épidémie fin 2003.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi