Santé

Polio : le virus détecté dans les eaux usées en Israël

ActualitéClassé sous :médecine , poliomyélite , polio

Alors que la corne de l'Afrique est touchée par des cas de poliomyélite, le virus de la maladie a été retrouvé dans les eaux usées d'un village du sud d'Israël. Les deux événements ne semblent cependant pas liés. Pour le moment, aucun cas humain n'a été détecté.

L'entérovirus responsable de la poliomyélite, ici à l'image, est connu depuis les années 1930. Les poliovirus de type 1, retrouvés dans le sud de l'Israël, représentent environ 80 % des souches circulantes. © F. Murphy, S. Whitfield, CDC, DP

Une première depuis 2002 : un poliovirus sauvage de type 1 vient d'être isolé à Rahat, un petit village du sud d'Israël. La bonne nouvelle est qu'il a été détecté dans les eaux usées. Pour l'heure, « aucun cas de poliomyélite paralytique n'a été signalé », rapporte l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué de presse. Des investigations sont toutefois en cours pour en déterminer l'origine.

« Les analyses préliminaires indiquent que la souche n'est pas liée au virus touchant actuellement la corne de l’Afrique », précise une porte-parole de l'OMS. Les résultats du séquençage génétique sont toutefois attendus avec impatience en Israël, où la transmission du poliovirus sauvage a été interrompue en 1988.

L'OMS s'est donné pour ambition d'éradiquer la poliomyélite d'ici 2018 grâce à une campagne mondiale de vaccination. Cela a été un succès il y a plus de 30 ans pour la variole. © Unicef Sverige, Fotopédia, cc by 2.0

Les Israéliens vaccinés contre la polio sont 94 %

Le virus a été détecté grâce à la surveillance environnementale de routine en Israël. Elle repose sur l'analyse régulière des eaux usées en plusieurs points. Le dernier « cas » de ce type remonte à 2002 « sans que soient survenus des cas de poliomyélite paralytique », ajoute l'OMS.

Les autorités sanitaires israéliennes conduisent des investigations épidémiologiques et de santé publique poussées, à la recherche de cas potentiels de poliomyélite paralytique ainsi que de sujets non vaccinés. À l'échelle du pays, le taux de vaccination est estimé à 94 %, « un très bon chiffre », confirme l'OMS. « En fonction des résultats des investigations, elles détermineront si des activités supplémentaires de rattrapage sont nécessaires. Des activités du même type sont entreprises par les autorités sanitaires à Gaza et en Cisjordanie ».

L'OMS rappelle par ailleurs que la transmission autochtone du poliovirus se poursuit dans trois pays : le Nigéria, le Pakistan et l'Afghanistan. La corne de l'Afrique est également touchée par une flambée, avec six cas confirmés au Kenya et en Somalie. L'organisation « recommande à tous les voyageurs à destination ou en provenance des zones touchées d'être entièrement vaccinés contre la poliomyélite ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi